Le terrain du rituel comme principe de réactivation de la forme théâtrale, Autopsie du corps théâtral à travers Antigone et son avatar tropical (titre provisoire)

par Sewonou Noussouglo

Projet de thèse en Théâtre et Arts de la Scène

Sous la direction de Christine Douxami.

Thèses en préparation à Bourgogne Franche-Comté , dans le cadre de École doctorale Lettres, Communication, Langues, Arts (Dijon ; Besançon ; 2017-....) , en partenariat avec ELLIADD - Éditions, Langages, Littératures, Informatique, Arts, Didactiques, Discours (laboratoire) et de Arts et littérature (equipe de recherche) depuis le 26-10-2018 .


  • Résumé

    Le théâtre est-il en crise ? Il semble se recroqueviller sur un milieu de plus en plus restreint, une classe donnée, des personnes branchées, une élite. Tout se passe comme si les artifices qui lui ont été rajoutés au fil du temps en auraient comme retiré la substantifique moelle. Des femmes et des hommes de théâtre comme Hervée de Lafond, Werewere Liking, René Giraudon ou Peter Brook en viennent à regretter la défection du théâtre, son absence à lui-même… Les corps sur scènes ne captent plus la vie, les actions sont désincarnées, la lumière absente… Que s'est-il donc passé ? Qu'est-ce qui a tué ce théâtre ? Comment dès lors transformer cette dépouille en cadavre exquis ? N'est-ce pas l'Homme qui est au cœur du théâtre ? Ce travail se propose donc de partir à la recherche de ce corps tragique autant dans ses sources grecques et romaines mais que dans les traditions spectaculaires Ewe et Mina du Togo, pour tenter de le ranimer dans sa forme universelle. Le fil directeur de cette recherche sera donné par la production d'un spectacle dont les étapes serviront de jalons. En m'inspirant d'une certaine ethnographie, j'irai alors questionner les cultes ancestraux en Afrique de l'Ouest (Togo, Bénin, Ghana) que je reverserai après réappropriation artistique et transposition anthropologique à la création d'une pièce de théâtre qui sera effectivement jouée. Antigone de Sophocle à Brecht, dans la variété de leurs approches et l'étude de la place qui y est donné au corps, vivant ou mort, nous permettra de réévaluer à l'heure du jour la dimension rituelle du théâtre (à moins que ce ne soit l'inverse). Ainsi, les différentes techniques développées par Grotowski, Antonin Artaud, Bertolt Brecht, Peter Brook, Wèrèwère Liking et Jacques Livchine serviront de support à la recherche d'une technique nouvelle pour l'écriture et la création d'une Antigone tropicale cette fois-ci. Ce travail qui se situe entre anthropologie et théâtre est une recherche création dont on souhaite qu'elle puisse contribuer à redonner au théâtre africain son sens, au comédien son corps et au public sa place ; et cela bien au-delà des cultures ou des milieux.

  • Titre traduit

    The field of ritual as a principle of reactivation of the theatrical form Autopsy of the theatrical body through Antigone and its tropical avatar (working title)


  • Résumé

    The theater is it in crisis ? He seems to curl up on a more and more restricted environment, a given class, trendy people, an elite. Everything happens as if the artifices that have been added over time had removed its substantive marrow. Women and men of theater like Hervée de Lafond, Werewere Liking, René Giraudon or Peter Brook come to regret the defection of the theater, its absence to itself ... The bodies on stage do not capture life anymore, the actions are disembodied, the light absent ... What happened? What killed that theater? How to transform this body into a cadavre exquis? Is it not Man who is at the heart of the theater? This work therefore proposes to go in search of this tragic body as much in its Greek and Roman sources as in the spectacular traditions of the ewe and mina people of Togo, to try to revive it in its universal form. The guiding thread of this research will be given by the production of a performance whose stages will serve as milestones. Inspired by a certain ethnography, I will then question the ancestral cults in West Africa (Togo, Benin, Ghana) that I will transfer after artistic reappropriation and anthropological transposition to the creation of a play that will actually be played. Sophocles' Antigone to Brecht, in the variety of their approaches and the study of the place that is given to the body, living or dead, will allow us to re-evaluate at the time of day the ritual dimension of the theater (unless it's the opposite). Thus, the various techniques developed by Grotowski, Antonin Artaud, Bertolt Brecht, Peter Brook, Werewere Liking and Jacques Livchine will serve as a support for the search for a new technique for the writing and the creation of a tropical Antigone this time. This work, which lies between anthropology and theater, is a creative research that we hope will help to give African theater its meaning, the actor his body and the public his place; and that goes well beyond cultures or local backgrounds.