Systèmes embarqués et installation sonore : des technologies numériques pour l'analyse et la création audio in situ dans l'art contemporain

par Denez Thomas

Projet de thèse en Arts

Sous la direction de Bruno Bossis.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, Lettres, Langues (Rennes) , en partenariat avec Arts : Pratiques et poétiques (equipe de recherche) depuis le 16-11-2018 .


  • Résumé

    L’installation sonore comme pratique artistique contemporaine n’a pas de lieu d’exposition privilégié. Chacun impose ses contraintes, par son architecture, sa fréquentation, ses éventuels horaires d’ouverture et de fermeture… Aux artistes d’adapter leur contenu à la singularité de chaque nouvel espace d’expression. L’exercice peut s’avérer laborieux si chaque élément qui diffère – nombre et placement des haut-parleurs, par exemple – entraîne la composition d’une nouvelle version de l’œuvre. Il s’agit donc de penser des méthodes de travail in situ pour rendre modulable en temps réel tout paramètre susceptible de varier selon les caractéristiques de l’endroit. D’un point de vue technique, cela passe par le développement d’applications pour systèmes embarqués – smartphones, nano-ordinateurs en tout genre – offrant à l’artiste une interface de contrôle du contenu diffusé par son installation. Parallèlement, on est en mesure de récupérer les informations relatives à l’évolution de son travail pour produire une analyse comparée d’une seule œuvre exposée dans différents espaces. On extrait alors ce qui apparaît comme relevant de l’interprétation personnelle du lieu par l’artiste, au-delà des simples considérations acoustiques.

  • Titre traduit

    Embedded systems and sound installation: digital technologies for site-specific audio analysis and creation in contemporary art


  • Résumé

    Sound installation as a contemporary art form does not have any privileged exhibition sites. They all impose their own architecture, attendance levels, possible opening times, and it is up to the artists to adapt their production to every new space of expression. The exercise may turn out to be quite laborious if every element that differs – such as the number and position of loudspeakers – leads to the composition of a new version of the artwork. This means that new on-site work methods need to be developed, so that any parameter that is likely to vary with the characteristics of the site becomes adjustable in real time. From a technical point of view, this involves the development of applications for embedded systems – smartphones, nano-computers of all kinds – offering the artist an interface to control the content broadcast by their installation. At the same time, we can retrieve information about the installation's evolution to produce a comparative analysis of a single artwork exhibited in different spaces. We then extract what appears to be the personal interpretation of the place by the artist, beyond acoustic considerations.