Rosario Castellanos et la quête de l'identité féminine dans la Trilogie de Chiapas

par Pascal Pouye

Projet de thèse en Langues et litteratures etrangeres

Sous la direction de Néstor Ponce.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, Lettres, Langues (Rennes) , en partenariat avec Centre d'études des langues et littératures anciennes et modernes (Rennes) (equipe de recherche) depuis le 22-11-2018 .


  • Résumé

    La quête de l’identité ou la quête de soi-même est l’un des thèmes principaux de la littérature féminine. La violence que subissent les femmes est un problème endémique dans de nombreuses régions du monde. Au Mexique, la situation est particulièrement inquiétante. Dès lors, réfléchir sur l’identité féminine dans la Trilogie de Chiapas de Rosario Castellanos c’est non seulement faire une analyse sociocritique et littéraire des faits en tenant compte de la vie de l’auteur mais c’est aussi et surtout questionner les pensées sociologiques et culturelles de la société mexicaine. Dans cette société le statut des femmes n’est pas reconnu et beaucoup d’entre elles sont marginalisées et victimes des maux d’une société relativement machiste. Cette situation est d’autant plus inquiétante que Rosario Castellanos en fait l’un des thèmes principaux de sa littérature surtout dans cette trilogie : Balún-Canán (1957), Oficio de tinieblas (1962), Ciudad real (1960). A cette lutte acharnée pour reconnaitre le statut de la femme, il s’y ajoute la défense des indigènes ou des autochtones dans cette région de Chiapas. Pour Rosario Castellanos il y a une nécessité de construire une nouvelle identité féminine, différente de celle qui a été proposée par l’hégémonie de la culture patriarcale grâce à un travail en groupe et une prise de conscience. Cette thèse a pour principal objectif de montrer comment Rosario Castellanos à travers ses personnages féminins fait non seulement une critique des sociétés patriarcales et machistes mais aussi et surtout nous donne sa vision de comment devraient être construites nos sociétés en ce qui concerne la relation entre les genres. Il sera aussi question de réfléchir sur la relation entre hommes et femmes autrement dit, de la relation entre dominants et dominées, d’analyser la façon dont Rosario Castellanos revisite l’histoire


  • Pas de résumé disponible.