Logiques de l'oralité : approches psychopathologiques et cliniques du goût

par Lisa Toullec

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Laurent Ottavi.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Éducation, langages, interactions, cognition, clinique (Nantes) , en partenariat avec Recherches en Psychopathologie : nouveaux symptômes et lien social (equipe de recherche) depuis le 19-11-2018 .


  • Résumé

    Nous étudierons la question du goût comme dimension spécifiquement humaine qui prend le pas sur l’alimentation fonctionnelle. Plus restrictivement nous aborderons la dimension subjective du goût éclairée par la psychopathologie, après avoir soulevé les questions sur les points de rupture du corpus préexistant sur ce thème (sociologie, anthropologie, histoire, etc.). Nous questionnerons les études menées en psychopathologie à l’endroit de l’oralité jusque-là majoritairement polarisées sur l’anorexie et la boulimie. Il nous faudra dégager les coordonnées des modalités de jouissance qui s’attachent au goût à l’endroit de l’objet oral, et qui ne sont que très peu abordées dans la littérature psychanalytique et psychopathologique actuelle. Pour ce faire, il nous faudra spécifier le concept d’objet en psychanalyse en étudiant les textes fondamentaux de Freud, l’approche post-freudienne ainsi que celle de Lacan. Cela nous amènera aussi à questionner le concept de « pulsion », de « corps » et de « jouissance ». Nous nous proposons de repérer, interroger et définir une logique différentielle des rapports au goût, d’en chercher une logique à la fois subjective et générale, ce en vue d’en saisir l’impact psychologique et psychopathologique sur les sujets : quelle thérapeutique, quel déterminisme s’il existe, etc.

  • Titre traduit

    The logic of orality : psychopathological and clinical approaches of taste.


  • Résumé

    We study taste as a human specificity, which takes precedence over functional feeding. To this end, we approach the subjective dimension of taste with psychopathology, after raising questions about the breaking points of the pre-existing corpus on this topic (sociology, anthropology, history, etc.). We will interrogate studies conducted in psychopathology on the place of orality that are mostly focused on eating disorders. We will identify the coordinates of jouissance’s modalities that are attached to taste regarding the oral object, which are rarely addressed in the current psychoanalytical and psychopathological literature. To do so, we will have to specify the concept of object in psychoanalysis by studying Freud’s fundamental texts as well as post-Freudian and Lacanian approaches. It will also lead us to study the concept of « drive », « body » and « jouissance ». We propose to identify, interrogate and define a differential analysis of taste, seeking a logic that is both subjective and general, in order to grasp its psychological and psychopathological impact on subjects : what therapeutic, what determinism if any exists, etc."