Comportements de subsistance des hominines du Pléistocène inférieur d'Afrique du Sud : analyse archéozoologique du site de Cooper's D (Bloubank Valley)

par Raphaël Hanon

Thèse de doctorat en Archéologie, Préhistoire, Taphonomie, Paléoécologie


  • Résumé

    L'Afrique du Sud est reconnue pour la richesse de son registre paléontologique et archéologique, en particulier dans la région nommée le « Berceau de l'Humanité » (« Cradle of Humankind »). Elle est réputée pour ces réseaux karstiques ayant livré des fossiles d'hominines plio-pléistocènes aux conditions de préservation exceptionnelles. Comparés à l'Afrique de l'Est, les sites sud-africains ont livré relativement peu d'indices sur les modes d'exploitation et de traitement des ressources animales par ces hominines. Notre travail porte sur l'étude de l'assemblage osseux de grands mammifères du site de Cooper's D qui a livré des restes attribués à l'espèce Paranthropus robustus. Les données biochronologiques issues de l'étude du spectre faunique de ce site, croisées aux datations radiométriques, indiquent que l'assemblage s'est accumulé entre 1,3 et 1,0 Ma. L'association de grands mammifères permet de reconstituer un environnement de savane à graminées parsemée de zones arborées humides. L'analyse de la représentation squelettique, des profils de mortalité et des modifications taphonomiques des surfaces osseuses indique un apport mixte par les grands carnivores (Félidés et Hyénidés) et les hominines. L'assemblage se caractérise par la présence de trente et une marques de boucherie à la surface des os, dont les plus anciennes preuves d'accès primaire aux carcasses de petits Bovidés en Afrique du Sud. Nous mettons également en évidence la présence d'au moins trois outils en os ayant servi à prélever des bulbes de plante. L'ensemble de nos résultats permet d'envisager que les hominines du Plio-Pléistocène d'Afrique du Sud pratiquaient déjà un large éventail de stratégies d'acquisition des carcasses animales et des ressources alimentaires en général.

  • Titre traduit

    Hominin subsistence behaviours during the Early Pleistocene in South Africa : zooarchaeological analysis of Cooper's D (Bloubank Valley)


  • Résumé

    South Africa is known for its rich palaeontological and archaeological record, particularly in the region known as the Cradle of Humankind. It is renowned for its karstic environment that has yielded exceptionally preserved Plio-Pleistocene hominin fossils. Compared to East Africa, South African sites have provided relatively few evidences on hominin subsistence behaviours. Our work focuses on studying the large mammal bone assemblage from Cooper's D site, which has yielded remains attributed to the species Paranthropus robustus. Biochronological data from the faunal list at this site, coupled with radiometric dates, indicate that the assemblage accumulated between 1.3 and 1.0 Ma. The association of large mammals permits to reconstruct an environment of open savanna with humid wooded areas. Analysis of skeletal representation, mortality profiles and bone surface modifications indicate an accumulation by both carnivores (felids and hyaenids) and hominin. The assemblage is characterized by the presence of thirty-one butchery marks on large mammal bones, including the oldest evidence of primary access to the carcasses of small bovids in South Africa. We also highlight the presence of at least three bone tools used to collect plant bulbs. All our results suggest that South African Pleistocene Plio-Pleistocene hominins already practiced a wide range of strategies for acquiring animal carcasses and food resources in general.