Au service de la monarchie éclairée, les intendants des Etats de Savoie, hommes de raison

par Yannick Grand

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Frédéric Meyer.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de École doctorale sciences de l'homme, du politique et du territoire (Grenoble) , en partenariat avec Langages, Littératures, Sociétés (laboratoire) depuis le 02-10-2017 .


  • Résumé

    Les bornes chronologiques choisies sont 1696 et 1796. 1696 correspond à l'édit « provvedimento di istituzione di intendenze di giustizia e di azienda » qui généralise l'institution à toutes les provinces des Etats, bien que l'intendance existe sous diverses formes en Piémont depuis 1626. 1796 correspond à la suppression des dernières intendances des Etats de Savoie en Piémont par le pouvoir français. En considérant l'inégalité des fonds entre les provinces (une partie du fonds de l'intendance générale de Turin avant 1749 a brûlé par exemple), mais aussi le volume considérable d'archives existantes dans d'autres, nous choisirons certes comme bornes spatiales l'ensemble des 28 provinces de Piémont et de Savoie existantes en 1792 (sans s'interdire des comparaisons avec l'intendance de Nice et celle de Sardaigne), mais en rentrant par le biais des correspondances publiques et privées d'intendants choisis, soit en fonction de leur importance, soit en fonction de l'existence de la correspondance. On recense environ 300 noms sur la période. Les fonds sont éparpillés entre les Archives départementales de la Savoie (intendance générale et 3 provinces), celles de la Haute-Savoie (4 provinces), les Archives d'Etat de Turin (intendance générale et 3 provinces) et dans des fonds d'archives déposés dans les anciennes capitales de province (autres intendances piémontaises, comme les Archives Régionales de Val-d'Aoste) Nous veillerons donc à équilibrer chronologiquement et spatialement les exemples étudiés, entre intendances générales, intendances particulières, vice-intendance, intendances de nouvelles acquisition. Le sujet des Intendants des Etats de Savoie a été peu abordé par le passé. Quelques articles (Esmonin, 1961), ou thèses localisées (Costamagna, 1982, pour Nice, Bianchi, 1992, pour Biella) ne permettent que de connaître les attributions administratives de certains d'entre-eux. Par le biais des correspondances, le sujet permet d'abord d'aborder l'histoire concrète de l'administration, en questionnant l'unité des Etats de Savoie au XVIIIe s. ou encore celle de la réalité de la monarchie administrative dans notre région. Un travail sémantique sur l'intendance, ses prémices et sa croissance matérielle dans l'espace sera nécessaire. Le sujet et l'angle d'étude permettent surtout d'aborder l'histoire sociale, en questionnant le choix, la carrière, l'attitude, le cadre de vie et les relations avec les administrés des intendants. Avec un travail de prosopographie, nous nous proposons donc de dépasser la simple histoire spécialisée de l'administration, pour mettre en évidence, à travers les hommes du prince, l'originalité de cet espace transfrontalier lors de sa confrontation avec la modernité de l'Etat. Une comparaison avec les modèles d'intendance des Etats voisins sera ainsi nécessaire, en France, mais aussi dans les possessions espagnoles d'Italie. A ce titre, le sujet s'inscrira parfaitement dans la ligne du PRIDAES (Programme de Recherche sur les Institutions et le Droit des Anciens Etats de Savoie) qui a initié ce travail comparatif en 2012. Ajoutons encore que le sujet permettra d'évaluer la réalité d'une sorte de « provincialisation » dans les espaces divers de cette monarchie, en expansion au XVIIIe s., mais aussi confrontée à des occupations militaires et à une forte capacité des communautés à résister aux innovations administratives. Pour résumer, nous proposons, avec les intendants de Savoie, plus qu'une histoire de l'administration, mais une histoire des hommes au service d'une petite monarchie éclairée et celle de leurs rapports avec les communautés et la modernité de l'Etat au XVIIIe siècle.

  • Titre traduit

    In the service of the enlightened monarchy, the intendants of the States of Savoy, men of reason


  • Résumé

    We propose, along with the intendants of Savoie, more than a history of administration, but a history of men serving a small enlightened monarchy and their relationship with communities and the modernity of the state in the eighteenth century .