Médiation de l'expérience : outiller l'inter-compréhension en design

par Justine Peneau

Projet de thèse en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Annie Gentes et de Estelle Berger.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'Homme et de la Société (Sceaux, Hauts-de-Seine ; 2015-....) , en partenariat avec Institut interdisciplinaire de l'innovation - Sciences Économiques et Sociales (laboratoire) et de Télécom ParisTech (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    Dans le design d'expérience, il s'agit de concevoir ce qui va être vécu par autrui. Or, les utilisateurs approchent les artefacts avec leur propre motivations, expériences et intentions, par conséquent les artefacts sont interprétés de diverses manières par différentes personnes dans différents contextes (Crilly, Maiers, Clarkson, 2008). L'interprétation d'un objet, d'une situation, d'un lieu (conçu) se passe sans accès au concepteur, et indépendamment des intentions initiales de celui-ci. Cette thèse interroge comment faire dialoguer concepteur, client et utilisateur final pour comprendre les interactions entre chacune des parties prenantes à travers les objets, les services et la communication autour de ces propositions de valeur au moment de leur réception mais aussi au moment de leur production. Du point de vue de la pratique du design, on doit se demander comment les différentes parties prenantes entrent dans un processus de co-apprentissage, dans lequel il peut y avoir une inter-compréhension (Habermas, 1987) mutuelle de ce que chacun entend et attend d'une expérience. Il s'agit de rentrer dans une conversation (verbal ou extra-verbale) dans laquelle chacun des sujets possèdent sa propre culture et va la discuter avec l'autre et ainsi pouvoir construire une interprétation commune d'une situation (Gadamer, 1960), ici de l'expérience. Cette construction d'une « inter-objectivation » des sensibilités passe par des médias et des dispositifs dont il faut étudier les formats, les mises en circulation, les types de légitimité pour en établir une typologie et relier cette typologie aux stratégies de pluridisciplinarité et de pluriculturalité qu'elles autorisent, soutiennent, ou préviennent.

  • Titre traduit

    Mediation of experience : how to equip mutual understanding in design


  • Résumé

    The design of experience is about designing what will be experienced by others. However, users approach artifacts with their own motivations, experiences, and intentions, so artefacts are interpreted in different ways by different people in different contexts (Crilly, Maiers, Clarkson, 2008). The interpretation of an object, a situation, a place (conceived) happens without access to the designer, and independently of her/his initial intentions. This thesis questions how to make the designer, client and end user dialog. This research will study the interactions between each of the stakeholders through the objects, the services and the communication around the value propositions at the time of their reception but also at the moment of their production. From the point of view of design practices, one must ask how the different stakeholders enter a process of co-learning, in which there can be a mutual understanding (Habermas, 1987) of what everyone defines and expects from the “experience”. The designer has to organize a conversation (verbal or extra-verbal) in which each stakeholder presents his/her own culture and discusses it with the others. The research will look into how to construct a common interpretation of a situation (Gadamer, 1960), here centered around the concept of experience. This construction of an 'inter-objectification' of sensitivities involves media and devices whose formats, circulations, types of legitimacy must be studied in order to establish a typology and link this typology to strategies of multidisciplinarity and pluriculturality that they authorize, support, or prevent.