Les Critiques de l'homosexualité dans les discours religieux sous la dynastie Qing (1644-1911)

par Wanrong Zhang

Projet de thèse en Langues, civilisations et sociétés orientales

Sous la direction de Vincent Goossaert.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de École doctorale de l'École pratique des hautes études (Paris) , en partenariat avec Groupe sociétés, religions, laïcités (laboratoire) et de École pratique des hautes études (Paris) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 31-08-2018 .


  • Résumé

    La thèse tente de rechercher les critiques de l'homosexualité dans les discours religieux sous la dynastie Qing(1644-1911). La Chine possède une longue histoire d'homosexualité et conserve diverses légendes connexes et documents historiques. Il existe notamment de nombreux textes sur l'homosexualité dans les discours religieux de la dynastie Qing, qui n'ont pas encore fait l'objet de recherches. La thèse se concentre sur les textes que les religions chinoises ont critiqué le phénomène de l'homosexualité à la fin de l'époque impériale chinoise et discute les facteurs politiques, sociaux et culturels ont suscité ces discours critiques. Les religions ont critiqué les pratiques homosexuelles au sein du clergé dans les règles taoïstes et bouddhistes, et certains cas ont été enregistrés dans les archives juridiques. L'émergence sous les Qing de livres de morale sexuelle reflète l'essor à cette époque d'une régulation générale de la sexualité, où l'homosexualité est souvent mêlée à d'autres comportements jugés de façon critique. Aussi, les lettrés chinois de l'époque prémoderne utilisent souvent les genres du discours religieux pour exprimer leur attitude envers l'homosexualité. Les critiques de l'homosexualité dans les discours religieux peuvent être considérées comme une question d'éthique religieuse. Nous souhaitons cependant, appréhender ce discours éthique dans le contexte tant de la pratique que de l'imaginaire. Le discours moral, les romans et les documents d'archives poseront chacun des problèmes de compréhension et d'interprétation spécifiques. Cependant, le croisement de ces sources différentes peut nous aider à appréhender la complexité de la réalité sociale des pratiques homosexuelles et à comprendre l'attitude critique des religions envers l'homosexualité sous la dynastie Qing.

  • Titre traduit

    The Criticism of Homosexuality in Religious Discourses in the Qing Dynasty (1644-1911)


  • Résumé

    The thesis research the criticisms of homosexuality in religious discourses during the Qing Dynasty (1644-1911). China has a long history of homosexuality and records various related legends and historical documents. There are many texts on homosexuality in religious discourses of the Qing dynasty, which have not yet been researched.The thesis focuses on the texts that Chinese religions criticized the phenomenon of homosexuality at the end of the Chinese imperial era and discusses the political, social and cultural factors leading to these critical discourses. The religions have criticized homosexual practices within the clergy in the disciplines of Taoism and Buddhism, and some cases have been recorded in the legal archives. The emergence of books of sexual morality in the Qing Dynasty reflects the rise of a general regulation of sexuality at this time. Moreover, Chinese literati of the pre-modern era often utilized the religious discourse to express their attitude towards homosexuality. The criticism of homosexuality in religious discourses can be considered a question of religious ethics, and we wish to apprehend this ethical discourse in the context of both practice and imagination. Moral discourse, novels and archival documents will each pose specific problems of understanding and interpretation. However, the intersection of these different sources can help us understand the complexity of the social reality of homosexual practices and understand the critical attitude of religions to homosexuality during the Qing Dynasty.