Les droits sexuels et reproductifs dans l'espace CEDEAO : les cas du Bénin, Burkina Faso, Mali, Niger et Sénégal

par Ibrahim Tall

Projet de thèse en Droit privé et Sciences Criminelles

Sous la direction de François Vialla et de Windpagnangdé Dominique Kabre.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de Ecole doctorale Droit et science politique (Montpellier ; 2015-....) , en partenariat avec DD - Dynamiques du Droit (laboratoire) depuis le 18-01-2018 .


  • Résumé

    L'Afrique en général et l'Afrique de l'Ouest en particulier est une région dont la démographie est galopante. Le taux d'accroissement démographique est en moyenne de 3% et l'indice synthétique de fécondité (qui est le nombre d'enfants par femme) varie de cinq à huit enfants. Cette croissance démographique ne va malheureusement pas de pair avec les ressources. La croissance de la population évolue à un rythme géométrique alors que les ressources évoluent à un rythme arithmétique. Cette situation aggrave la pauvreté des populations et les rend plus vulnérable. La conférence internationale sur la population et le développement tenue au Caire en 1994 a systématisé le concept de santé de la reproduction. Les Etats se sont alors engagés à promouvoir la santé de la reproduction de leur population ainsi que leurs droits dans ce domaine. Dès lors les droits sexuels et reproductifs de la communauté internationale ont reçu une attention très particulière. En effet, qui parle de planification familiale, parle de droits en matière de contraception. Parlant de l'assistance médicale à procréation, de vasectomie, d'interruption volontaire de grossesses, de la prostitution, de la question des minorités sexuelles, nous sommes au coeur des questionnements relatifs aux droits sexuels et reproductifs. Cette thèse envisage d'analyser la question des droits sexuels et reproductifs dans l'espace CEDEAO en faisant un focus sur les pays suivants : Bénin, Burkina Faso, Mali, Niger et Sénégal". Elle devrait permettre d'analyser l'effectivité de ces droits dans l'espace CEDEAO.

  • Titre traduit

    "Sexual and reproductive rights in the ECOWAS area: the cases of Benin, Burkina Faso, Mali, Niger and Senegal"


  • Résumé

    Africa in general and West Africa in particular is a region whose demographics are galloping. The rate of population growth is on average 3% and the total fertility rate (the number of children per woman) varies from five to eight children. Unfortunately, this population growth is not matched by resources. The growth of the population evolves at a geometric rhythm while the resources evolve at an arithmetic rhythm. This situation aggravates the poverty of the populations and makes them more vulnerable. The International Conference on Population and Development, held in Cairo in 1994, systematized the concept of reproductive health. States committed themselves to promoting the reproductive health of their populations and their rights in this field. Consequently, the sexual and reproductive rights of the international community have received particular attention. Indeed, talking about family planning, we talk about contraceptive rights. Speaking of reproductive health care, vasectomy, voluntary interruption of pregnancy, prostitution and the issue of sexual minorities, we are at the heart of questions about sexual and reproductive rights. This thesis intends to analyze the issue of sexual and reproductive rights in the ECOWAS area, focusing on the following countries: Benin, Burkina Faso, Mali, Niger and Senegal. "It should make it possible to analyze the effectiveness of these rights Rights in ECOWAS.