« Optimisation de la prise en charge en réhabilitation respiratoire : identification de phénotypes de patients et évaluation de leurs réponses physiologiques aux différents tests de terrain »

par Yara Al Chikhanie

Projet de thèse en MCA - Mouvement et Comportement pour la santé et l'Autonomie

Sous la direction de Samuel Verges(edisce).

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de École doctorale ingénierie pour la santé, la cognition, l'environnement (Grenoble) , en partenariat avec Hypoxie et Physiopathologie cardiovasculaire et respiratoire (laboratoire) et de Hypoxie-exercice (equipe de recherche) depuis le 01-01-2019 .


  • Résumé

    En pratique courante, l'évolution d'un patient après un programme de réhabilitation est quelquefois dissociée de celle du test de marche de 6 minutes (TM6) : en effet, certains malades auront vécu une expérience positive alors que la performance mesurée par le TM6 aura peu évolué, ou inversement. Le test de marche de 6 minutes est le test utilisé universellement pour évaluer un programme de réhabilitation, il se base sur la comparaison de la distance parcourue au début et à la fin du programme. Pourtant, certains patients montrent une perte en distance parcourue durant le test de marche (ou un gain non significatif), mais expriment une amélioration de leur état général, leur autonomie, leur équilibre, leur état psychologique,etc... Ces patients ont donc probablement bénéficié du programme mais sont pourtant classés « non- répondeurs ». Autrement dit, appréhender globalement l'efficacité d'un programme de réhabilitation implique probablement d'évaluer d'autres paramètres que la tolérance à l'effort mesurée par le TM6. Le TM6 est pratique mais n'évalue que la capacité globale à la marche au cours d'un test court, alors que le succès du programme de réhabilitation dépend d'autres acquisitions physiques (force, équilibre, endurance), psychologiques (anxiété, dépression, estime de soi, motivation) et intellectuelles (connaissance de la maladie, de ses traitements, acquisition de la capacité de l'auto-soin). On voit donc que l'évaluation du patient en réhabilitation devrait être multidimensionnelle pour être pertinente. La non-réponse à un programme évaluée sur uniquement l'endurance pourrait éventuellement être expliquée par une évaluation multidimensionnelle. On se propose donc d'effectuer une évaluation multidimensionnelle des patients en réhabilitation respiratoire dans le but d'expliquer plus précisément la réponse au programme de réhabilitation. En même temps on propose de recueillir les indicateurs physiologiques lors de différents tests de terrains couramment utilisés dans la pratique. Enfin, nous proposons d'envisager les prises en charge spécifiques dans le cadre de la réhabilitation respiratoire (personnalisation de la prise en charge) capables de correspondre aux différents phénotypes de patients et susceptibles d'optimiser la prise en charge thérapeutique. But du projet : Evaluer la pertinence d'un modèle d'évaluation multidimensionnelle du patient versus l'évaluation standart monodimensionnelle pour appréhender l'efficacité de la réhabilitation respiratoire. Phase 1 : En pratique clinique de terrain, identifier finement les réponses physiologiques des malades au différents tests de terrain selon chaque phénotype clinique de manière à définir des clusters clinico-fonctionnels. Phase 2 : Identification clusters de patients en fonction des critères clinico-fonctionnels et réponses au programme habituel de réhabilitation. Phase 3 Evaluation de l'efficacité d'un programme « multidimensionnel personnalisé » Dans la troisième phase, on étudiera pour certains clusters caractéristiques comment la modification du programme d'intervention améliore les indicateurs. Cette stratégie de phénotypage des patients à partir des données cliniques et de la réponse aux tests de terrain permettra de prédire la réponse à l'intervention et optimiser la pertinence de la prise en charge.

  • Titre traduit

    « Optimization of care in pulmonary rehabilitation : identification of phenotypes of patients and evaluation of their physiological responses to different field tests »


  • Résumé

    In current practice, the evolution of a patient after a rehabilitation program is sometimes dissociated from that of the 6 minute walk test (6MWT): indeed, some patients have had a positive effect of the rehabilitation while the performance measured by the 6MWT has changed little, or vice versa. The 6MWT is the universal test used to evaluate a rehabilitation program. It is based on a comparison of the distance walked at the beginning and at the end of the program. However, some patients show a loss in distance achieved during the walking test (or a non significant gain), but express an improvement in their general state, their autonomy, their balance, their psychological state, etc ... These patients have therefore probably benefited from the program but are nevertheless classified as "non-responders". In other words, to comprehensively understand the effectiveness of a rehabilitation program, it probably involves evaluating other parameters than the exercise tolerance measured by the 6MWT. This test is practical but only evaluates the overall walking ability during a short test, while the success of the rehabilitation program depends on other physical (strength, balance, endurance), psychological (anxiety, depression, self-esteem, motivation) and intellectual (knowledge of the disease, its treatments, acquisition of the capacity of self-care). Thus, the evaluation of the patient in rehabilitation should be multidimensional to be relevant. Nonresponse to a program based solely on endurance could possibly be explained by a multidimensional evaluation. It is therefore proposed to perform a multidimensional assessment of respiratory rehabilitation patients in order to explain more precisely the response to the rehabilitation program. At the same time it is proposed to collect physiological indicators during various field tests commonly used in practice. Finally, we propose to consider the specific care in the context of respiratory rehabilitation (personalization of management) able to correspond to different phenotypes of patients and likely to optimize the therapeutic management. Purpose of the project: To evaluate the relevance of a multidimensional patient assessment model versus one-dimensional standard assessment to understand the effectiveness of respiratory rehabilitation. Phase 1: In field clinical practice, finely identifying the physiological responses of patients to the different field tests according to each clinical phenotype so as to define clinico-functional clusters. Phase 2: Identification of patient clusters based on clinico-functional criteria and responses to the usual rehabilitation program. Phase 3 Evaluation of the effectiveness of a "multidimensional personalized" program In the third phase, we will study for the characteristic clusters how the modification of the intervention program improves the indicators. This strategy of phenotyping patients based on clinical data and the response to field tests will make it possible to predict response to the intervention and optimize the relevance of management.