Modélisation Thermomécanique des procédés de fabrication de modules photovoltaïques Acronyme : THERMOD

par Ichrak Rahmoun

Projet de thèse en Mécanique numérique et Matériaux

Sous la direction de Jean-Luc Bouvard et de Pierre-Olivier Bouchard.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de SFA - Sciences Fondamentales et Appliquées , en partenariat avec Centre de mise en forme des matériaux (Sophia Antipolis, Alpes-Maritimes) (laboratoire) , Mécanique Physique des Polymères Industriels (equipe de recherche) et de École nationale supérieure des mines (Paris) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 15-10-2018 .


  • Résumé

    Les modules photovoltaïques (PV) sont constitués de couches photovoltaïques actives (Si, passivation), de couches d'encapsulation protectrice (polymères) et de plaques de verre. La performance et la durée de vie des modules PV dépendent en partie de leur capacité à résister à différentes contraintes environnementales, liées aux phénomènes thermomécaniques, physiques, chimiques et/ou électriques. Dans le cadre de ce travail, nous nous intéresserons plus particulièrement aux contraintes résiduelles induites lors de la fabrication. Celle-ci comporte l'interconnexion électrique entre les cellules PV du module, par soudage ou collage de lignes conductrices, et l'encapsulation protectrice par des couches de polymères et de verre par le procédé de lamination (pressage à chaud). Ces contraintes résiduelles peuvent être à l'origine de défaillances observées sur les modules (délamination, fissure des cellules, rupture d'interconnexions …), soit dès la fabrication soit, en s'ajoutant aux contraintes de service, au cours de la vie des modules PV. L'enjeu de ce travail de thèse sera de modéliser les procédés d'encapsulation et d'interconnexion des cellules afin de mieux comprendre leur influence sur les principales défaillances observées sur les modules.

  • Titre traduit

    Thermomechanical modelling of photovoltaic module manufacturing processes Acronym: THERMOD


  • Résumé

    Photovoltaic (PV) modules consist of active photovoltaic layers (Si, passivation), protective encapsulation layers (polymers) and glass plates. The performance and service life of PV modules depends on their ability to withstand various environmental constraints related to thermomechanical, physical, chemical and / or electrical phenomena. In the context of this work, we will focus on the residual stresses induced during manufacturing. This comprises the electrical interconnection between the PV module cells and the protective encapsulation by layers of polymers and glasses using lamination process (hot pressing). The induced residual stresses can be at the origin of failures observed on the modules (delamination, cell cracking, breakage of interconnections ...), either at the manufacturing stage or during the lifetime of the modules due to the service constraints. The objective of this PhD thesis will be to model the encapsulation and interconnection processes of cells to better understand their influence on the main failures observed on the modules.