La repression politique en debat durant le premier xix eme siecle (1814-1852).

par Bertrand Bonnet

Projet de thèse en Histoire du droit et des institutions

Sous la direction de Christine Mengès-Le Pape.

Thèses en préparation à Toulouse 1 , dans le cadre de École doctorale Sciences juridiques et politiques (Toulouse) depuis le 06-11-2006 .


  • Résumé

    Le développement du parlementarisme durant le premier xixe siècle implique de repenser les notions d'opposition politique légale et de délinquance politique ; or, de l'une à l'autre, il n'y a qu'un pas, qui peut être vite franchi en fonction du plus ou moins grand degré de libéralisme du régime en place. au sein des assemblées élues tout au long de cette période particulièrement troublée, le délicat problème de la justice politique soulève ainsi les débats les plus passionnés, d'autant plus qu'à chaque changement de régime, voire après chaque tentative avortée, c'est l'ensemble de la question qu'il faut revoir de fond en comble. or cet important débat ne saurait être confiné dans l'enceinte des assemblées parlementaires. nombreux sont alors les essayistes qui entendent prendre part à la réflexion sur la répression politique, et les auteurs de fiction ne sont pas en reste, qui brodent souvent sur ces thèmes. c'est pourquoi, au travers d'une étude au carrefour de l'histoire des idées politiques et juridiques et de l'histoire du droit pénal, nous souhaiterions nous intéresser aux argumentaires développés par les différents protagonistes de ce débat, toujours d'actualité, et à l'évolution des idées en la matière, ce qui nous permettra de mettre en lumière la définition progressive du statut de l'opposant politique et des mesures de répression qu'il encourt.


  • Pas de résumé disponible.