La 2e division blindée française (2e DB). Etude d'un outil militaire et politique.

par Jérôme Maubec

Projet de thèse en HISTOIRE spécialité Histoire militaire

Sous la direction de Jean-François Muracciole.

Thèses en préparation à Montpellier 3 , dans le cadre de Langues, Littératures, Cultures, Civilisations , en partenariat avec CRISES - Centre de Recherches Interdisciplinaires en Sciences Humaines et Sociales (laboratoire) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    Ce travail a pour volonté d'apporter une approche scientifique sur la 2e division blindée française (2e DB) depuis sa création, au mois d'août 1943, jusqu'à son désengagement du théâtre européen en juin 1945. Cette division est une unité pourtant bien connue des mémoires collectives grâce à son commandant, le général Leclerc, sa participation à la libération de la France (libération de Paris, Strasbourg…) ou sa présence dans certaines œuvres culturelles, on pense ici au film 'Paris brûle-t-il ?', mais les travaux universitaires sont encore très pauvres sur ce sujet. Cette unité peut être considérée comme de fait militaire, car s'intégrant dans le processus d'une nouvelle armée française engagée en 1943 sous l'autorité des Alliés, mais aussi politique, car considérée comme « gaulliste » du fait d'une certaine mainmise du général de Gaulle sur la division mais aussi d'une partie de ses unités constituées de FFL. Il faut ainsi étudier les interactions qui se sont créées entre le politique et le militaire tout au long de l'engagement de la division mais aussi les conséquences que cela a pu provoquer après la fin du conflit. Engagée sur le front à partir du 1er août 1944, la 2e DB est, depuis sa création le 24 août 1943, sous la houlette des Alliés, que ce soit au niveau du commandement que du matériel. Le général Leclerc, ayant l'étiquette de « général rebelle », il est nécessaire de faire un point sur le véritable rôle et la place tenue par la division tout au long de la Libération dans le rang des armées alliées. La 2e DB doit être étudiée sous l'angle de l'amalgame. Composée d'hommes et de femmes venant d'horizons divers d'un point de vue géographique, politique, religieux et social, le principal travail du général Leclerc, avant même la création officielle de la division, a été de réunir et d'amalgamer des unités qui, au cours du second conflit, ont parfois été adversaires. Ce travail de cohésion doit chercher à réunir des unités de l'Armée d'Afrique, des FFL, des évadés par l'Espagne, des femmes ou bien encore des engagés intégrant la division au fil de la Libération. Une étude post-guerre doit aussi être proposée sous deux angles. Tout d'abord, le destin des « vétérans de la division Leclerc » : Quelles ont été les différentes réinsertions dans leurs vies privées et professionnelles. Ensuite, d'un point de vue de la mémoire. Un véritable « roman » de la 2e DB s'est écrit au fil des décennies par le biais de nombreux ouvrages d'anciens de la 2e DB, d'associations, d'œuvres culturelles, mais aussi grâce à l'influence de l'image du général Leclerc qui a connu une véritable héroïsation.

  • Titre traduit

    The 2nd French Armored Division (2nd DB). Study of a military and political instrument.


  • Résumé

    This work aims to bring a scientific approach to the 2nd French Armored Division (2nd DB) since its creation, in August 1943, until its disengagement from the European theater in June 1945. This division is a unit yet well-known collective memories thanks to his commander, General Leclerc, his participation in the liberation of France (liberation of Paris, Strasbourg…) or its presence in some cultural works, we think here the film 'Paris brûle-t-il ?', but the academic work is still very poor on this subject. This unit can be considered as a military fact, because it is part of the process of a new French army engaged in 1943 under the authority of the Allies, but also political, because considered as 'Gaulliste' because of a certain control General de Gaulle on the division but also a part of its units made up of FFL. It is thus necessary to study the interactions which have been created between the political and the military throughout the engagement of the division but also the consequences that this could cause after the end of the conflict. Engaged on the front as of August 1st, 1944, the 2nd DB is, since its creation August 24th, 1943, under the leadership of the Allies, that it is at the level of the commandment that material. General Leclerc, having the label of « rebel general », it is necessary to take stock of the true role and place held by the division throughout the Liberation in the rank of the Allied armies. The 2nd DB has to be studied from the angle of amalgam. Composed of men and women from diverse backgrounds from a geographical, political, religious and social point of view, the main work of General Leclerc, even before the official creation of the division, was to unite and amalgamate units which, during the second conflict, were sometimes adversaries. This cohesive work must seek to bring together units of the « Armée d'Afrique », FFL, escaped by Spain, women or even incumbents integrating division over the Liberation. A post-war study must also be proposed from two angles. First of all, the fate of the 'veterans of the Leclerc division': What were the different reinsertion in their private and professional lives? Then, from a memory point of view. A true 'novel' of the 2nd DB has been written over the decades through many works of former members of the 2nd DB, associations, cultural works, but also thanks to the influence of the image of General Leclerc who has experienced true heroism.