Le Big data au service de la construction et de la reconnaissance des identités paysagères au Liban

par Joe Abi Hayla

Projet de thèse en Sciences du paysage

Sous la direction de Yves Petit-berghem et de Ghaleb Faour.

Thèses en préparation à Paris, Institut agronomique, vétérinaire et forestier de France , dans le cadre de École doctorale Agriculture, Alimentation, Biologie, Environnement, Santé (Paris ; 2015-....) , en partenariat avec LAREP laboratoire de Recherche sur le Paysage - ENSP Versailles (laboratoire) depuis le 01-10-2017 .


  • Résumé

    Effacer ce qui relève de l'identité paysagère induit la « mort des paysages ». Au Liban, les paysages sont très riches et diversifiés, mais aussi impactés par l'empreinte de l'activité humaine qui se présente sous différentes formes. La fragmentation des paysages induite par le confessionnalisme politique, les législations lacunaires en termes de paysages, les enjeux politico-socio-culturels endogènes et exogènes depuis la guerre civile, constituent les principaux freins à la constitution des identités des paysages libanais. Nous interrogeons les outils susceptibles de mettre en valeur ces identités paysagères, afin que celles-ci soient reconnues et à nouveau partagées par la population habitante. D'une part, l'analyse du Big data des images satellites pourrait être avantageuse vis-à-vis de la collecte des données paysagères indispensables pour accéder à certaines réalités paysagères tangibles permettant la compréhension de la dynamique de l'évolution des identités paysagères au Liban. D'autre part, l'étude multi-acteurs que nous mènerons sur les Atlas des paysages nous aidera à élaborer une démarche permettant la restitution et la diffusion de ces informations. Grâce à des enquêtes par entretien et par questionnaire, des analyses cartographiques, des traitements de Big data des images satellitaires, et des interprétations comparatives des cartes mentales réalisées auprès de la population habitante permettant d'étudier les réalités intangibles du paysage, nous tenterons d'élaborer une démarche de reconnaissance et de mise en valeur des identités des paysages au Liban.

  • Titre traduit

    Big data for the construction and recognition of landscape identities in Lebanon


  • Résumé

    Erasing what characterizes the landscape identity leads to the "death of landscapes". Landscapes are very rich and diverse in Lebanon, but they are also affected by the human activity, which impacts on different levels: the fragmentation of landscapes induced by religious conflicts, the lack of landscape legislation, the endogenous and exogenous politico-socio-cultural problems, landscape mutation..., which, since the civil war, have threatened the identities of the landscapes in Lebanon. In order to have these identities recognized and shared by the resident population, we will question the tools that allow this. On the one hand, the analysis of big-data, mainly satellite images, could be beneficial for the collection of essential information related to the landscapes and for the analysis and interpretation of certain tangible and intangible landscape realities allowing us to understand the dynamics of the evolution of the landscape identities in Lebanon. On the other hand, the study that we will be conducting on the Atlas of Landscapes would help us develop an approach that allows the construction, restitution, and diffusion of these identities. Through interview and questionnaire surveys, cartographic analysis, big-data processing of satellite imagery, and comparative interpretations of mental maps elaborated by the residential population, we aim to develop a process of recognition that valorizes the different aspects of landscape identities in Lebanon.