Géopolitique de l’Indo-Pacifique français au XXIème siècle : stratégie nationale, contextes ultramarins.

par Paco Milhiet

Projet de thèse en Relations internationales

Sous la direction de Jean-Paul Pastorel et de Emmanuel Lincot.

Thèses en préparation à Polynésie française en cotutelle avec l'Institut catholique de Paris. Faculté de droit , dans le cadre de École doctorale du Pacifique (Faaa) depuis le 12-07-2018 .


  • Résumé

    L’Indo-Pacifique est un concept des relations internationales développé depuis le début du XXIème siècle par plusieurs gouvernements, notamment celui des États-Unis. Espace géographique, maritime et terrestre englobant les océans Indien, Pacifique et Austral et s’étendant des côtes de l’Afrique orientale au littoral Pacifique des Amériques, l’Indo-Pacifique est surtout une construction stratégique qui vise à contenir la montée en puissance de la République Populaire de Chine (RPC). À partir de mai 2018, le président de la République française, Emmanuel Macron, a formalisé une stratégie de l’Indo-Pacifique français pour légitimer et crédibiliser le statut de la France en tant que puissance de l’Indo-Pacifique. Les collectivités françaises de l’Indo-Pacifique (CFIP terme englobant l’île de la Réunion, Mayotte, les TAAF, Wallis-et-Futuna, la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie française) sont une composante majeure de la stratégie mise en œuvre par l’État. Pourtant, chaque CFIP est confrontée à des problématiques spécifiques, souvent sans corrélation d’un territoire à l’autre. Certaines disposent d’une d’autonomie assez large pour développer leur propre stratégie géopolitique. Toutes se veulent intégrées dans leur environnement régional. Elles n’ont souvent pas intérêt à se détourner des opportunités de développement que la RPC porte ou peut porter localement. La stratégie promue par l’État place de facto les CFIP à la confluence de projets géopolitiques concurrents. Elle peut apparaitre éloignée, et dans certains cas contraires, aux intérêts propres de chaque CFIP. Dans l’Indo-Pacifique français, les ambitions de l’État et les intérêts des CFIP ne s’articulent pas systématiquement.

  • Titre traduit

    Geopolitics of the French Indo-Pacific : national strategy, overseas perspectives


  • Résumé

    The Indo-Pacific is a concept of international relations developed since the beginning of the 21st century by several governments, especially the United States. This geographical space encompassing the Indian and the Pacific Ocean, extending from the coasts of East Africa to the Pacific coast of the Americas, is above all a strategic construction which aims to contain the growing power of the People's Republic of China. Since May 2018, the President of the French Republic, Emmanuel Macron, formalized a French Indo-Pacific strategy to legitimize and give credibility to France's status as an Indo-Pacific power. The French overseas territories of the Indo-Pacific (Reunion Island, Mayotte, The French Southern and Antarctic Lands, Wallis-et-Futuna, New Caledonia and French Polynesia) are a major component of the strategy implemented by the French state. However, each territory is confronted with specific issues, often without any link between one territory and another. In addition, some have a sufficiently broad autonomy to develop their own geopolitical strategy. Every French territory in the Indo-Pacific wants to be integrated in their regional environment and often has no interest in deflecting the development opportunities that China offers or might bring locally. The strategy promoted by the State places de facto the French territories at the confluence of competing geopolitical projects and is sometime contrary to their specific interests. In the French Indo-Pacific, the ambition of the State and the interest of the overseas territories are not systematically the same.