Redéfinir les relations entre le judaïsme et la nation au XIXe siècle : heinrich Graetz et le concept de désincarnation

par Jérôme Mancassola

Projet de thèse en Histoire contemporaine

Sous la direction de Mordechaï Schenhav.

Thèses en préparation à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Humanités (Strasbourg ; 2009-....) depuis le 01-09-2018 .


  • Résumé

    L'enjeu de cette thèse est de démontrer que la relation "nation-religion" qui s'est tissée entre le judaïsme et la nation au XIXème siècle (et qui s'est amplifiée via le mouvement sioniste et persiste encore de nos jours en Israël) n'a pas d'équivalent dans l'Histoire. Ce cas sui generis, théorisé ici sous le terme de "désincarnation", sera démontré historiquement en partant des écrits, pionniers en la matière, de l'historien juif allemand Heinrich Graetz (1817-1891).

  • Titre traduit

    Redefining relations between Judaism and nation in the 19th century : heinrich Graetz and the concept of disembodiment.


  • Résumé

    The aim of this thesis is to demonstrate that the "nation-religion" relation between Judaism and nation in the nineteenth century (which developed with the Zionist movement and persists nowadays in Israel) has no equivalent in history. This sui generis case, theorized here under the term of "disembodiment", will be demonstrated historically from the pioneering writings of the German Jewish historian Heinrich Graetz (1817-1891).