Modèles et méthodes de l'usine conceptrice

par Honorine HarlÉ

Projet de thèse en Sciences de gestion

Sous la direction de Pascal Le Masson et de Benoît Weil.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de EOS - Économie, Organisations, Société , en partenariat avec Centre de gestion scientifique (Paris) (laboratoire) et de École nationale supérieure des mines (Paris) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-01-2019 .


  • Résumé

    Depuis le début du 20ème siècle, on observe une séparation nette entre la conception, tâche attribuée au bureau d'études, et la production, réalisée quant à elle en usine. Selon cette dichotomie, pendant un siècle, l'usine a évolué et les procédés se sont optimisés, du fordisme au lean management, en passant par le toyotisme. L'avènement de l'industrie 4.0 amène à reconsidérer ce paradigme, soulevant en particulier la place de la conception en usine. la conception ne serait en effet pas l'apanage du bureau d'études, mais constituerait une propriété de l'activité de production. Cela rediscute le cantonnement de la conception au bureau d'études et, par suite, l'interface entre l'usine et bureau d'études. Cette thèse vise à définir et modéliser la conception en usine, et son interface avec le bureau d'études. En outre elle interroge les méthodes pour rendre l'usine conceptrice.

  • Titre traduit

    Models and methods of the self design factory


  • Résumé

    Since the 20th century, there is a separation between the design task in the design office and the manufactoring task in the factory. This dichotomy has led to a process of optimization in the factory, from fordism manufacturing to lean management, through toyotism. The new coming of the industry 4.0 questions this paradigm, highlighing in particular the role of the design in the factory. The design would not be only linked to the design office ; it would also constitute an attribute of the manufactoring process. Thus, this doctoral thesis aims at defining and modeling the design in factory and the interface between the factory and the design office. Furthermore it questions the methods of management for the factory to become self-designed.