L'arbre des encyclopédistes. Définir, décrire et penser l'arbre dans les traités botaniques médiévaux (XIIIe-XVIe siècle)

par Alice Laforet

Projet de thèse en Lettres et arts spécialité langue française

Sous la direction de Fleur Vigneron.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de École doctorale langues, littératures et sciences humaines (Grenoble) , en partenariat avec UMR 5316 Litt&Arts (Arts & Pratiques du Texte, de l'Image, de l'Ecran & de la Scène) (laboratoire) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    Le Moyen Âge est fécond en ouvrages savants qui ont les plantes pour sujet principal. L'arbre, catégorie reine du monde végétal, est au cœur des tentatives d'appréhension et d'ordonnancement du monde menées par les naturalistes médiévaux. Des grandes compilations encyclopédiques qui fleurissent au XIIIe siècle aux herbiers de matière médicale, en passant par les traités d'agronomie ou des ouvrages plus singuliers tels que le De vegetabilibus d'Albert le Grand, la matière botanique qui s'élabore au cours de la période est loin de se limiter à une approche purement utilitaire de la plante. Une étude fine de la terminologie permet de rendre toute sa place à la réflexion menée sur l'arbre, et au-delà, sur l'organisation de la flore dans son ensemble et sur les méthodes de travail des savants médiévaux. Définir l'arbre est un enjeu pour les auteurs de la période, qui révèle en filigrane l'ambition d'une connaissance de plus en plus précise des différents spécimens végétaux. Il s'agit également de penser et nommer les parties de l'arbre, les différentes familles d'arbres, voire les sous-catégorie qui composent ces familles, dans une démarche que l'on pourrait qualifier de taxinomique. Cette terminologie botanique est par ailleurs fertile en développements symboliques et moraux, dont l'étude permet de replacer l'arbre des encyclopédistes dans une perspective plus large d'analyse de la culture et des sensibilités médiévales.

  • Titre traduit

    The tree in medieval encyclopedias. Defining and describing trees in botanical treatises (13th-16th century)


  • Résumé

    The medieval period has left us many texts devoted to natural science and the study of plants. The tree, main category of the vegetal world, is the core of all attempts to understanding and ordering nature. From the great encyclopedias, that flourished in the 13th century, to the medical herbals, the medieval botanical works are far from being limited to a purely utilitarian approach of the plants. A precise analysis of botanical terminology allows us to carry out a study of the medieval tree, and beyond, of the organization of the flora. Defining the tree is an issue for medieval scholars, who also aim to name an describe the parts of the tree, the different families and subcategories of trees. This botanical terminology is also fertile in symbolic and moral interpretations : through scholarly literature, it is possible to understand what was the place of trees in collective beliefs and symbolic representations in the Middle Ages.