Résiliences socio-environnementales et paysagère des territoires des grands aménagements hydroélectriques dans les Alpes du Nord

par Matthieu Barril

Projet de thèse en Géographie

Sous la direction de Jean-Jacques Delannoy et de Laurent Astrade.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de SISEO - Sciences et Ingénierie des Systèmes de l'Environnement et des Organisations , en partenariat avec Environnements, Dynamiques et Territoires de la Montagne (laboratoire) depuis le 01-12-2018 .


  • Résumé

    Depuis la seconde moitié du XXIème siècle, les Alpes du Nord ont été profondément modifiées par l'aménagement de grands ouvrages hydroélectriques. Aujourd‘hui considérés comme faisant partie du paysage et socialement acceptés voire appropriés. Certains des grands ouvrages du siècle passé se trouvent à la croisée de différentes dynamiques : les infrastructures existantes sont rééquipées et/ou renforcées ; elles sont à la fois objets de patrimonialisation ou de démantèlement dans un contexte où les concessions s'ouvrent progressivement à d'autres opérateurs que l'opérateur historique. L'objectif de cette thèse de doctorat est de questionner les résiliences de ces socio-écosystèmes de montagne sur le temps long. L'approche proposée croise donc (i) une entrée paysagère, visant à définir un « paysage hydroélectrique » » par ses caractéristiques physiques, ses infrastructures visibles et invisibles, le paysage passé sur lequel il s'est construit, le paysage construit et ses évolutions potentielles ainsi que les liens tissés de manière (in)volontaire et (im/ex)plicite avec d'autres territoires etc… ; et (ii) une entrée socio-environnementale visant à analyser les trajectoires passées et actuelles de ces territoires et de leurs structures de gestion, ainsi que leur co-évolution dans un contexte de changement global (i.e. climatique et sociétal). Le croisement de ces deux entrées donnera lieu à la création d'un système d'informations géographiques regroupant des données variées, fonction des méthodes d'acquisition : entretiens semi-directifs, cartographie de terrain, analyses de documents, de discours, d'archives historiques, télédétection, etc… Les terrains seront dans un premier temps localisés dans les Alpes du Nord. L'objectif est la réalisation d'un Atlas cartographique des territoires hydroélectriques, de leurs résiliences et leurs évolutions potentielles.

  • Titre traduit

    Socio-environmental and landscape resilience of the territories of major hydroelectric infrastructures in Northern Alps


  • Résumé

    Since the second half of the 21st century, Northern Alps have been profoundly modified by the development of large hydroelectric infrastructures. Today considered as part of the landscape, they are socially accepted and sometimes appropriated. Some of the major infrastructures of last century are at the crossroads of different dynamics: existing infrastructures are re-equipped and / or reinforced; they are at the same time patrimonial or dismantled objects in a context where concessions are gradually opening up to other operators than the traditional operator. The aim of this PhD thesis is to question the socio-environmental resilience of these mountain territories over a long period of time. My approach therefore crosses (i) a landscape input that aims at defining what is a “hydroelectric landscape” by its physical characteristics, its visible and invisible infrastructures, the past landscape on which it was built, the actual built landscape and its potential evolution, and the links between (in)voluntary and (im/ex)plicit with other territories etc. ...; and (ii) a socio-environmental input that aims at analyzing the past and current trajectories of these territories and their management structures, as well as their co-evolution in a context of global change (i.e. climate and society). The crossed approach of these two entries will lead to the creation of a geographic information system gathering data acquired with different methods: semi-directive interviews, field mapping, document analysis, discourse analysis, historical archives remote sensing etc.. The study fields will initially be located in the Northern Alps. The objective is the realization of a cartographic Atlas of the hydroelectric territories, their resilience and their potential evolutions.