La gestion intégrée des ports de commerce en France et au Togo

par Koyante pedro Takambe

Projet de thèse en Droit

Sous la direction de Catherine Mamontoff.


  • Résumé

    La mondialisation économique amène à s’interroger sur le rôle et l’importance des moyens et modes de transport des marchandises et services qui transitent d’une frontière à une autre, d’un Etat à un autre. Sans doute, le transport maritime apparaît au premier plan, occupant à lui seul plus de 80% du trafic international de marchandises avec près de 9 milliards de tonnes de marchandises par an transportées. Dans cette dynamique économique et commerciale, l’on s’interroge légitiment sur la place qu’occupe le port maritime de commerce dans l’aventure commerciale des acteurs du commerce international. Mais à l’heure où la concurrence internationale dévient quasi-irrésistible, les pays comme la France et le Togo se doivent de repenser la façon de gouverner leurs ports de commerce qui dépendent fortement des investissements publics et de plus en plus privés, matérialisés par des accords de partenariat public-privé dont le coût d’amortissement impacte considérablement la compétitivité des ports. Aussi, la dynamisation de la compétitivité des ports de commerce en France et au Togo passe-t-elle par une gouvernance portuaire axée sur une approche intégrée des politiques portuaires. L’approche intégrée des politiques portuaires s’inscrit ainsi dans une démarche d’optimisation des ressources tant financières que techniques pour faire du port de commerce, un espace qui concilie à la fois des facteurs naturels indus par leur exploitation et des intérêts économiques notamment, des différents acteurs portuaires. La gouvernance intégrée se veut alors d'adopter une démarche participative ayant pour objectif, le développement économique des ports de commerce qui ont naturellement vocation d’être compétitifs tout en répondant aux défis environnementaux et écologiques