Etude longitudinale de l'effet d'une pratique théâtrale sur le suivi de la compréhension de textes de littérature jeunesse chez les enfants d'école maternelle (de 3 à 5 ans)

par Lisa Sanchez

Projet de thèse en PSYCHOLOGIE spécialité Psychologie du Développement

Sous la direction de Nathalie Blanc.

Thèses en préparation à Montpellier 3 , dans le cadre de Territoires, Temps, Sociétés et Développement , en partenariat avec EPSYLON - Dynamique des capacités humaines et des conduites de santé (laboratoire) depuis le 03-09-2018 .


  • Résumé

    Le travail de thèse envisagé s'inscrit dans la lignée de nombreux travaux ayant porté sur la compréhension de textes chez l'enfant (e.g., Blanc, 2010 ; Diergarten & Nieding, 2015 ; van den Broek & al. 1996). La compréhension chez l'enfant est une compétence centrale à développer dès l'école maternelle pour plusieurs raisons : (1) c'est une compétence à acquérir de manière transversale aux disciplines scolaires, avant le terme de la scolarité obligatoire (i.e., Socle Commun de Compétences, de Connaissances et de Culture, Domaine 1 « Les langages pour penser et communiquer : comprendre et s'exprimer en utilisant quatre types de langage »), (2) PISA (2015) et PIRLS (2016) et CEDRE (2015) ont montré que les élèves français étaient de moins bons compreneurs que leurs homologues européens et que l'école doit être en mesure de pallier à ce manque de performance. (3) Aussi, dans le cadre de l'école, il est nécessaire d'apprendre aux élèves à apprendre à comprendre, car selon van den Broek al. (2005) les habiletés de compréhension se développent en parallèle des habiletés langagières de base comme les connaissances en vocabulaire. Ziarko et Melancon (1999) supposent que les habiletés métasyntaxiques chez les enfants de maternelle, c'est-à-dire la capacité à analyser le contenu syntaxique de la phrase, permettent de prédire les performances en compréhension en lecture dans la première année de primaire (en classe de CP). Ces habiletés métalinguistiques évoluent significativement tout au long de la scolarité de maternelle et sembleraient alors déterminantes dans la compréhension en lecture pour la suite de la scolarité. Il semble alors intéressant de commencer à apprendre aux élèves à apprendre à comprendre dès l'école maternelle. (4) De plus, dès la rentrée scolaire 2019, l'instruction maternelle devient obligatoire, ce qui constitue un enjeu supplémentaire à l'apprentissage de la compréhension chez l'enfant selon les programmes de Maternelles de 2015 en vigueur (1. Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions, 1.1. L'oral, Comprendre et Apprendre, B.O. 26 mars 2015). En résumé, la compréhension va être, pour ces différentes raisons, un enjeu majeur dès l'entrée à l'école maternelle et il semble pertinent de s'interroger sur comment l'enseigner de manière efficiente. L'autre thématique abordée dans ce travail de thèse sera la pratique théâtrale et la relation qu'elle peut potentiellement entretenir avec la compréhension de textes chez l'enfant. (1) Deldime (2002) et Lemêtre (2007) suggèrent que le théâtre serait un moyen propice au travail sur les émotions puisqu'il permet de les exprimer, de les interpréter, et d'en percevoir leur dimension comportementale, ce qui pourrait permettre de travailler à la compréhension d'au moins une des caractéristiques des textes de littérature jeunesse : les émotions des personnages. (2) Les programmes scolaires encouragent d'ailleurs la pratique théâtrale dans le B.O. du 26 Novembre 2015, notamment dans le Domaine 1 « Les Langages pour penser et communiquer », sous domaine « Comprendre et s'exprimer à l'oral » où le théâtre est cité comme outil de travail dans la compréhension. Le théâtre et sa pratique pourraient constituer un outil efficace de travail de la compréhension, notamment chez des enfants de maternelle. Dans ce travail de thèse nous projetons de tester un dispositif (i.e., des ateliers théâtre) pour impulser le suivi de différentes dimensions situationnelles dans la compréhension de textes de littératures jeunesse (Wassenburg, 2015). De surcroît, nous souhaitons voir si le dispositif mis en place permet de développer certaines compétences essentielles au devenir d'un bon compreneur. Ce travail portera sur des élèves d'école maternelle de la Petite Section à la Grande Section de maternelle. Une classe de Petite Section de Maternelle (âge : 3ans) sera précisément sollicitée pour tester le dispositif mis en place sur toute la durée de l'école maternelle, soit 3 ans. Une autre classe de Petite Section (âge : 3 ans) ainsi qu'une classe de Moyenne Section (âge : 4ans) et une classe de Grande Section (âge : 5 ans) seront sollicitées une fois dans l'année chaque année durant 3 ans pour former des groupes contrôle. Le support choisi sera des textes de littérature jeunesse issus de la collection « Les drôles de Petites Bêtes » adaptés au jeune public. Des exercices de pratique théâtrale (e.g., mime d'émotions, répétition de phrases avec intonation, mime de personnages) seront proposés entre plusieurs temps lectures expressives d'album (Boiron, 2004). Des questionnaires d'évaluation de compréhension de textes seront préparés et seront posés oralement aux enfants lors des temps d'évaluation. Dans un premier temps, une évaluation portant sur une ou plusieurs des trois compétences de la compréhension (i.e., structure du récit, capacité à produire des inférences, capacité à autoévaluer le produit de la compréhension en cours, Blanc 2010) sera proposée à tous les groupes d'élèves de maternelle. Les élèves de Petite Section suivront des ateliers de pratique théâtrale adaptés (Mégrier, 1995) durant plusieurs semaines (minimum 8 semaines). Dans un deuxième temps, une seconde évaluation sera proposée à tous les groupes d'élèves. Cette procédure sera réitérée jusqu'à la fin de l'année, ainsi que les deux années suivantes pour pouvoir suivre ce même groupe d'expérimentation jusqu'à la classe de Grande Section de maternelle. Les deux années suivantes, une nouvelle classe de Petite Section sera sollicitée pour être un groupe contrôle, ces élèves ne feront pas de pratique théâtrale. Cette procédure va permettre à l'issu des trois ans de cette étude longitudinale de comparer le niveau de compréhension de manière inter personnelle (entre les différents élèves des niveaux de classe) mais également intra personnelle (entre les mêmes élèves de la 1ère à la 3ème année). Les résultats seront discutés à la lumière des recommandations du Ministère de l'Education Nationale afin de pouvoir éventuellement proposer des outils didactiques favorisant la compréhension de textes de littérature jeunesse applicables en classe de maternelle. Nous attendons que la pratique théâtrale lors de cette étude longitudinale soit en faveur d'une meilleure compréhension de l'élève au sujet des textes de littérature jeunesse. Nous supposons que la pratique théâtrale donnera des outils aux élèves pour repérer des indices émotionnels, temporels et de causalité leur permettant de mieux s'approprier le texte et sa compréhension. L'intérêt de ce travail de thèse réside dans son suivi longitudinal qui sera facilité par mon accès privilégié aux participants de cette expérimentation : les enfants d'école maternelle. En effet, étant enseignante en activité, le public étudié pourra être les élèves de l'école maternelle dans laquelle j'enseigne actuellement. Le but de cette thèse est d'approfondir mes connaissances en matière de compréhension chez l'enfant mais également de trouver des outils didactiques ludiques et orignaux pour faciliter cette compréhension afin d'être plus performante dans mon métier d'enseignante, voire de devenir formatrice d'enseignants dans les domaines du théâtre et de la compréhension.

  • Titre traduit

    Longitudinal study of the effect of a theatrical practice on the follow-up of the comprehension of children's literature texts in kindergarten children (from 3 to 5 years old)


  • Résumé

    In line with several studies, this thesis focuses on the children's texts understanding (e.g., Blanc, 2010 ; Diergarten & Nieding, 2015 ; van den Broek et al., 1996). During childhood, understanding is a crucial skill to develop in kindergarten for several reasons: (1) It's a skill to acquire at school (i.e., Socle Commun de Compétences, de Connaissances et de Culture), (2) PISA (2015) and PIRLS (2016) and CEDRE (2015) have shown that French pupils were less good at understanding than their European counterparts (3) according to van den Broek (2005) understanding skills develop in parallel to basic language skills such as vocabulary skills. (4) Until 2019, maternal education becomes compulsory, which is an additional challenge to learning comprehension in children according to Kindergarten programs (BO March 26, 2015). The other theme will be the theatrical practice and the relationship that it can maintain with the understanding of texts in children. (1) Deldime (2002) and Lemêtre (2007) suggested that theater would be a good way to work on emotions because it's possible to perceive their behavioral dimension ; (2) The school programs also encourage theatrical practice in the B.O. of November 26, 2015. We plan to test an experimental protocol (i.e., theater workshops) to stimulate the monitoring of different situational dimensions in the understanding of texts of youth literatures (Wassenburg, 2015). This work will focus on kindergarten pupils from the first class (PS) to the third class (GS) of Kindergarten. A class of PS (age: 3 years) will be asked to test the experimental protocol set up during 3 years. Another class of PS (age: 3 years) as well as a class of MS (age: 4 years) and a class of GS (age: 5 years) will be solicited once a year each year for 3 years to form the control groups. The material will be texts of youth literature entitled 'Les drôles de Petites Bêtes '. Theatrical practice exercises will be offered through several expressive album reading sessions (Boiron, 2004). Text comprehension assessment questionnaires will be prepared and will be presented to children during assessment times. The experimentation will be carried out in three stages: (1) an evaluation concerning one or more of the three skills of the understanding, (2) the PS pupils will follow adapted theatrical practice workshops (Mégrier, 1995) for several weeks (minimum 8 weeks), (3) a second assessment will be given to all groups of pupils, which will be repeated until the end of the year and the following two years. The results will be discussed in the light of the recommendations of the Ministry of National Education in order to possibly offer didactic tools promoting the understanding of children's literature texts applicable in kindergarten class.