Structures paysagères, activités agricoles et perméabilité écologique des paysages

par Damien Massaloux

Projet de thèse en Agro-écologie

Sous la direction de Alexander Wezel et de Benoît Sarrazin.

Thèses en préparation à Paris, Institut agronomique, vétérinaire et forestier de France , dans le cadre de École doctorale Agriculture, Alimentation, Biologie, Environnement, Santé (Paris ; 2015-....) , en partenariat avec AGE - Agroécologie et Environnement - UP ISARA (laboratoire) depuis le 17-10-2016 .


  • Résumé

    La thèse s'inscrit dans le cadre du projet SRCE (Schéma Régional de Cohérence Ecologique de la Région Rhône-Alpes). Ce document détermine les composantes de la trame verte et bleue régionale et définit un plan d'actions pour la préserver et la restaurer (SRCE de la région Rhône-Alpes, 2014). Lors de l'élaboration du SRCE, les espaces agricoles ont fait l'objet d'une étude qui a révélé la présence de 4 à 8% d'espaces occupés par des éléments semi-naturels arborés (Sarrazin et al., 2012). La notion nouvelle d'espace agricole perméable a été actée suite en partie à cette étude. L'enjeu majeur sur les espaces agricoles est désormais à la fois d'améliorer les connaissances dans une perspective de gestion et d'assurer dans la durée le maintien voire l'amplification de leurs fonctionnalités écologiques en se basant sur cette notion de perméabilité. Ainsi, la thèse suivra deux étapes majeures au cours de trois années. La première étape est descriptive par une approche éco-paysagère permettant d'analyser la composition et l'organisation spatiale des différents paysages agricoles en s'appuyant sur différents descripteurs : maillage du paysage par des éléments semi-naturels comme les haies, bosquets, prairies permanentes, taille des parcelles, assolements, pratiques des agriculteurs, … La seconde étape explicative sera de mettre en relation les indicateurs de structure des paysages d'une part avec des descripteurs de l'activité agricole et d'autre part avec des données de présence et/ou de mobilité de différentes espèces et groupes d'espèces de la flore et de la faune. L'enjeu théorique de la thèse sera sur la base de ces analyses de progresser dans la caractérisation et la définition du concept de perméabilité écologique et de son caractère opérant pour évaluer les fonctionnalités écologiques des espaces agricoles. Il s'agira de mettre en perspective, de façon opérationnelle et théorique le concept de perméabilité écologique avec celui de corridor écologique reliant des réservoirs de biodiversité tel qu'il est définit dans la politique Trame Verte et Bleue.

  • Titre traduit

    Landscape structures, farming activities and ecological permeability of landscapes


  • Résumé

    The thesis is part of the project SRCE (Ecological Consistency Regional Plan). This document underlines the constituants of the regional ecological network and defines an action plan to conserve and restore it. During the production of the SRCE, a study of agricultural areas revealed that the latter are composed from 4 to 8 % with tree-filled semi-natural objects (Sarrazin and al., 2012). The latest concept of permeabilty applied to agricultural areas was accepted thanks to this study. From now on, the major intake about agricultural areas is to combine the enhancement of their general knowledge in sight of their management, sustainably maintaining, even amplifying, their ecological funtions, on the basis of the concept of permeability. The thesis will therefore follow two major steps. The first of them is a descriptive one, with a landscape-ecological approach, in order to analyze the composition and the spatial organization for different agricultural landscapes, relying on various descriptors : landscape networking with semi-natural objects like hedges, groves, permanent pastures, plots size, crop rotation, farming practices… The second step is more explanatory, as it links the indicators of landscape structure on one hand, and descriptors of the farming activities on the other hand, with a database concerning the presence and the mobility of different fauna and flora species. The theoretical intake of the thesis is to enhance the characterization and the definition of the concept of ecological permeability; considering its operating character in order to measure the ecological functions of agricultural areas. It is then about putting operationnaly and theoretically into perspective, the notion of ecological permeability with the one of ecological corridor, which links biodiversity reserves, as it is defined in the national conservation policy.