Contraintes cosmologiques avec les grands relevés spectroscopiques de quasars de eBOSS et DESI

par Richard Neveux

Projet de thèse en Astroparticules et cosmologie

Sous la direction de Etienne Burtin.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de École doctorale Particules, Hadrons, Énergie, Noyau, Instrumentation, Imagerie, Cosmos et Simulation (Orsay, Essonne) , en partenariat avec DSM-Institut de Recherche sur les lois fondamentales de l'Univers (Irfu) (laboratoire) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 10-10-2018 .


  • Résumé

    La mise en évidence de l'accélération de l'expansion de l'Univers a déclenché un vaste programme de recherche en vue d'identifier et de comprendre le phénomène « d'énergie noire ». Depuis dix ans, l'empreinte laissée par les oscillations acoustiques de baryons (BAO) dans la distribution des galaxies est utilisée comme une « règle standard » pour mesure la géométrie de l'Univers et les paramètres cosmologiques. Aujourd'hui, la communauté se tourne vers l'étude de l'anisotropie du spectre de puissance des traceurs de la matière qui est un moyen unique de contraindre le taux d'expansion de l'Univers et de tester des éventuelles modifications de la gravité par la mesure du taux de croissance des grandes structures cosmiques. Les quasars sont les sources tellement brillantes qu'elles sont détectables à des redshifts entre 0.8 et 2.2 et constituent une cible de choix pour les grands relevés. L'analyse des données finales du programme SDSS-IV/eBOSS et des données de la première année de DESI permettra d'apporter une contrainte forte pour les paramètres cosmologiques.

  • Titre traduit

    Cosmological constraints with large spectroscopic surveys of quasars of eBOSS and DESI


  • Résumé

    The observation of the acceleration of the expansion of the Universe has triggered a wide research program in order to identify and understand the phenomenon of 'dark energy'. For the last ten years, the imprint of baryonic acoustic oscillations (BAO) on the galaxy spatial distribution has been used as a 'standard ruler' to probe the geometry of the Universe and to constrain the cosmological parameters. At present, the community os converging towards the use of the full anisotropic clustering of tracers of matter to fully constrain the expansion rate of the Universe and to test possible modifications of gravity through the measurement of the growth rate of cosmic structures. Quasars are such bright sources that they can be detected at redshifts between 0.8 and 2.2. The clustering of quasars is a key measurement of the existing SDSS-IV/eBOSS and of the futur DESI experiment. The student will use the final eBOSS QSO sample to constrain cosmological parameters through a detailed data analysis. He will build upon this expertise to analyse the first year of DESI data.