Comprendre et optimiser les stratégies mentales au cours de l'apprentissage moteur.

par Dylan Rannaud Monany

Projet de thèse en Staps

Sous la direction de Florent Lebon et de Charalambos Papaxanthis.

Thèses en préparation à Bourgogne Franche-Comté , dans le cadre de Environnements Santé , en partenariat avec Cognition, Action, et Plasticité Sensorimotrice (laboratoire) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    L'imagerie motrice est la simulation mentale de l'action. Bien qu'elle facilite la prise de décision et l'amélioration des habiletés, la variabilité inter-individuelle réduit les bénéfices potentiels de l'apprentissage par imagerie à un plus large contexte. Les ressources neuronales sous-jacentes de l'imagerie motrice ont été identifiées au cours de ces deux dernières décennies, mais il reste à comprendre la stratégie optimale qui induit une amélioration significative selon la tâche apprise (force, pointage, séquence, etc.) et selon l'habilité personnelle (expertise). Dans le projet actuel, nous utiliserons des méthodes des sciences du sport et de l'imagerie médicale pour tester l'efficacité d'un entraînement mental. Nous avons pour finalité d'évaluer les déterminants principaux qui induisent un apprentissage par entraînement mental et de prédire les gains moteurs par des données neurophysiologiques et psychologiques. En interaction avec la psychologie cognitive, les sciences du sport et l'imagerie médicale, nous voulons rassembler les informations pertinentes nous permettant de formuler des instructions spécifiques pour l'optimisation de l'entraînement mental dans différents domaines de performance motrice.

  • Titre traduit

    Understand and optimize mental strategies in motor learning


  • Résumé

    Motor imagery is the mental simulation of action. Although it can assist in decision-making and skill improvement for novice and experts, the inter-individual variability of such improvement lowers the potential benefits at a broader level. The neural resources underlying motor imagery have been identified in the last two decades, but little is known about the optimal strategy that induces maximal improvement relative to the task (strength, aiming, sequence, etc.) and to the person's ability (expertise). In the current project, we intend to use methods of sport science and brain imaging to investigate the effectiveness of mental training. To this end, we aim to assess the prime determinants that induce learning with mental training and to predict motor gain with neurophysiological and psychological data. In an interaction of cognitive psychology, sport science and brain imaging, we intend to gather data that will enable us to formulate specific instructions for optimizing imagery training for different performance improvements.