Levitt France et les "nouveaux villages" : modèle, témoin et moteur de la périurbanisation. 1962-1981

par Elodie Bitsindou

Projet de thèse en Histoire de l'architecture

Sous la direction de Jean-Baptiste Minnaert.

Thèses en préparation à Sorbonne université , dans le cadre de École doctorale Histoire de l’art et archéologie (1992-.... ; Paris) , en partenariat avec Centre André Chastel (Paris) (laboratoire) depuis le 09-11-2018 .


  • Résumé

    Fondée par Abraham Levitt en 1929, Levitt & Sons a eu un impact significatif sur le paysage américain d'après-guerre. Sous la conduite de William Levitt, l'entreprise a construit Levittowns - des communes regroupant des milliers de maisons unifamiliales similaires à bas prix - autour de New York (1947-1951), en Pennsylvanie (1951-1958), au New Jersey (1958-1972) et à Puerto Rico (1963-1987). Dans les années 60, William Levitt décide d'exporter sa formule. Avant l'Espagne (à partir de 1973) et le Canada (1970), c'est la France qui accueille la première expérience de Levitt à l'étranger. L’objet central de cette recherche est de recenser, d’étudier et de comparer les nombreuses résidences construites dans la lignée directe de l’étalon Levitt (par les promoteurs Kaufman & Broad, Bréguet, ou encore Robert de Balkany). Les objectifs de ce travail seront de mesurer l’importance historique, patrimoniale, architecturale de l’œuvre française de Levitt & Sons ; et d’amorcer la création d‘une grille de lecture des lotissements pavillonnaires d’après-guerre, utilisable par les chercheurs de l’Inventaire. Il permettra également d’interroger des problématiques périurbaines centrales, comme l’américanisme, la pertinence de l’étalement urbain ou la mythologie de la maison individuelle. Archives publiques et orales (sous la forme d’entretiens et de questionnaires aux habitants) seront nos principales sources primaires. Suivant les méthodes de l’Inventaire général, des enquêtes de terrains en France et aux États-Unis seront le socle de cette recherche.

  • Titre traduit

    Levitt France and the “new villages” : model, witness and catalyst for the rise of French exurbia. 1962-1981


  • Résumé

    Founded by Abraham Levitt in 1929, Levitt & Sons has had a significant impact on the postwar American landscape. Under the leadership of William Levitt, the company built Levittowns – townships gathering thousands of similar, low-cost, single-family houses – around New York (1947-1951), in Pennsylvania (1951-1958), New Jersey (1958-1972) and Puerto Rico (1963-1987). In the Sixties, William Levitt decided to export his formula. Before Spain (from 1973) and Canada (1970s), it was France that welcomed Levitt's first experience abroad. The central purpose of this research is to identify study and compare the many residences built in the direct descent of the Levitt standard. The objective of this work will be to measure the historical and architectural importance of Levitt & Sons' French work. Finally, we aim to initiate the creation of a post-war housing estate analysis grid, for use by the General Inventory of Cultural Heritage researchers. It will also allow us to examine central peri-urban issues, such as Americanism, the relevance of urban sprawl or the mythology of the individual home. Public and oral archives (in the form of interviews and questionnaires to residents) will be our main primary sources. Following the methods of the General Inventory, field surveys in France and the United States will be the cornerstone of this research.