Exposition pour l'activité mathématique : utopie ou réalité ?

par Mickael Da Ronch

Projet de thèse en Mathématiques Appliquées

Sous la direction de Sylvain Gravier et de Michèle Gandit.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de École doctorale mathématiques, sciences et technologies de l'information, informatique (Grenoble) , en partenariat avec Institut Fourier (laboratoire) depuis le 15-11-2018 .


  • Résumé

    Les structures muséales de culture scientifique annoncent parfois qu'elles proposent des expositions permettant l'accès à la démarche de recherche. L'objet de cette thèse sera d'étudier cette approche pour les mathématiques. Dans un premier temps, on sera amené à effectuer un large état de l'art de l'existant : Palais de la découverte, Mathematikum, MoMath, Cap Science, la Grange des Maths... L'hypothèse sous-tendue dans cette analyse est que très peu d'exposition sont susceptibles de faire émerger une démarche de recherche au delà du jeu essai/erreur. On pourra interroger les raisons de cet échec. Et tout particulièrement, on pointera les raisons épistémologiques et didactiques. La médiation est traitée ici comme une volonté de transposition de savoirs relatifs à la démarche de recherche. La Théorie des Situations Didactiques de Brousseau pourra être enrichie pour aborder la question de transposition dans une institution muséale à l'aide d'un artéfact. Dans ce cadre, des critères et conditions de natures épistémologiques et didactiques pourront être établis pour la conception d'exposition. À l'aide du cadre théorique développé précédemment, la suite de la thèse sera consacrée à l'élaboration — au moins partielle — d'expositions permettant l'accès le plus proche possible à la démarche de recherche. En vue de validation, ces expositions feront l'objet de plusieurs expérimentations en condition clinique et/ou réelle auprès de nos partenaires: CDI d'établissements scolaires, la Grange des Maths, les Clévos à Etoile-sur-Rhône, la maison des Maths de Lyon, le Palais de la découverte à Paris.

  • Titre traduit

    Exhibition for mathematical activity : utopia or reality ?


  • Résumé

    Museum structures, oriented toward scientific culture, sometimes announce that they propose exhibitions allowing access to a research approach. The purpose of this thesis will be to study this approach regarding mathematics. First we will have to carry out a large state of the art of the existing : "Palais de la découverte, Mathematikum, MoMath, Cap Science, la Grange des Maths…" The inherent hypothesis of this analysis is that very few exhibitions are likely to bring out a research process beyond the trial/error game. We will wonder about the reasons of this failure and particularly, we will point out the epistemological and didactical reasons. Mediation is treated here as a desire to transpose knowledge related to the research process. The Theory of Didactical Situations of Brousseau can be enriched in order to broach the question of transposition in a museum institution using an artifact. In this context, criteria and conditions of epistemological and didactic nature can be established for the exhibitions design. Using the theoretical framework developed previously, the rest of the thesis will be devoted to the development — at least partial — of exhibitions allowing the closest possible access to the research process. For validation, these exhibitions will be the subject of several experiments in clinical and/or real conditions with our partners : library school, "la Grange des Maths", "Les Clevos" in Etoiles-sur-Rhône, "La Maison des mathématiques" in Lyon, "le Palais de la découverte" in Paris...