Penser l'histoire à partir de la nature : le problème de la vie humaine chez Maurice Merleau-Ponty

par Jan Lockenbauer

Projet de thèse en Philosophie

Sous la direction de Inga RÖmer et de Alexander Schnell.

Thèses en préparation à l'Université Grenoble Alpes en cotutelle avec l'Université de Wuppertal , dans le cadre de École doctorale de philosophie (Lyon) , en partenariat avec Institut de Philosophie de Grenoble (laboratoire) depuis le 01-10-2017 .


  • Résumé

    La tâche que nous nous donnons dans le cadre de cette recherche est d'examiner la conception phénoménologique de l'histoire formulée par Merleau-Ponty en s'appuyant sur sa compréhension de la nature. Il s'agit d'une perspective qui met en évidence un lien essentiel entre ces deux domaines de recherche. En effet, Merleau-Ponty comprend la nature – à l'encontre des approches classiques – non comme un objet ahistorique qui est à opposer à la culture mais comme un domaine caractérisé par une processualité essentielle, dont l'histoire humaine du monde culturel ne constitue qu'une modalité particulière. Nous montrerons que Merleau-Ponty désigne, dans le but d'expliquer leurs relations, ces deux domaines de recherche comme deux symbolismes ou deux formes d'expression et élabore à partir des analyses du premier, i. e. du symbolisme naturel, un concept phénoménologique de la vie. Ensuite, nous mettrons en évidence que l'analyse d'une variante particulière de la vie, à savoir de celle qui est propre à l'homme, contribue de manière décisive à une compréhension appropriée de l'histoire. L'investigation détaillée de cette variante humaine de la vie permet d'expliquer l'ordre de l'histoire comme transformation et intensification d'une expressivité événementielle se produisant déjà dans l'ordre de la nature.

  • Titre traduit

    History and nature: the problem of human life according to Maurice Merleau-Ponty


  • Résumé

    Our task is to examine the phenomenological conception of history formulated by Merleau-Ponty on the base of his understanding of nature. This perspective points out an essential relation between these two areas of research. Merleau-Ponty understands the nature not as an ahistorical object opposed to the culture but as a field characterized by an essential processuality, of which the human history of the cultural world constitutes a particular modality. We will prove that Merleau-Ponty, in order to explain their relations, designates these two fields of research as two symbolisms or two forms of expression and elaborates on the base of the first, i. e. natural symbolism, a phenomenological concept of life. Then, we will show that the analysis of a particular variant of life, namely that which is proper to man, decisively contributes to an appropriate understanding of history. The detailed investigation of this human variant of life makes it possible to explain the order of history as a transformation and intensification of an expressivity already occurring in the order of nature.