La laïcité en droit constitutionnel comparé

par Pauline Dupas

Projet de thèse en Droit public

Sous la direction de Bertrand Faure et de Karine Foucher.

Thèses en préparation à Nantes , dans le cadre de DSP - Droit et Science Politique (Nantes) depuis le 22-10-2018 .


  • Résumé

    La laïcité, désignant classiquement la neutralité de l'Etat envers les croyances religieuses, diffère dans son contenu et son application selon les pays. Certains, à l'image de la France et de la Turquie en font une véritable composante de l'identité constitutionnelle alors que l'Italie, par exemple, observe une laïcité dont le terme n'est pas constitutionnalisé, dans un environnement non sécularisé. Il semble qu'il existe non pas une laïcité européenne héritée du « modèle français » mais une pluralité de laïcités européennes. La valeur de la laïcité dépend de l'axe socio-politique qu'un État désire prendre. Ainsi, la laïcité ne peut s'analyser de manière purement théorique au risque d'occulter les conséquences de l'influence de la religion sur la vie collective, notamment dans le contexte brûlant du retour du religieux dans la sphère publique. La Constitution, dans son objectif de fédération du corps social, recèle en son sein des principes qui sont le miroir de la direction qu'elle souhaite donner à son pays. L'étude des mécanismes constitutionnels parmi lesquels les identités constitutionnelles permettrait alors de dégager le degré et l'expression de la laïcité d'un État. Cette réflexion sera menée à l'aune des sursauts idéologiques et nationalistes que connaît l'Europe actuellement, dévoilant une laïcité déformée dans l'Etat dit démocratique.


  • Pas de résumé disponible.