« Revitaliser » les centres des villes petites et moyennes : action publique et mobilités résidentielles

par Mikaël Dupuy Le BourdellÈS

Projet de thèse en Aménagement de l'espace, Urbanisme

Sous la direction de Christine Lelévrier.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de École doctorale Ville, Transports et Territoires (Champs-sur-Marne, Seine-et-Marne ; 2015-....) , en partenariat avec Lab'Urba (Champs-sur-Marne, Seine-et-Marne) (laboratoire) depuis le 01-12-2018 .


  • Résumé

    Dévalorisés, beaucoup de centres de villes petites et moyennes françaises connaissent des dynamiques de dépopulation et de paupérisation. Face à cela, les acteurs publics se sont mobilisés de longue date en faveur de la « revitalisation » des centres anciens visant à en modifier l'occupation sociale, notamment par une action sur le parc résidentiel. Dans ce contexte, cette thèse vise à éclairer les évolutions de ces territoires dans toute leur hétérogénéité. Les mobilités résidentielles – entrantes et sortantes – seront plus spécifiquement étudiées en raison de leur rôle déterminant dans la spécialisation résidentielle des centres et dans les politiques leur étant destinées. Elles sont interrogées à trois titres différents : comme intentions des acteurs publics, en tant que pratiques des ménages et comme potentiels effets de l'action publique sur les ménages. La méthodologie croisera des approches quantitatives (analyse statistique des recensements et des fichiers sociaux et fiscaux) et qualitatives par le biais d'entretiens menés auprès d'acteurs publics et de ménages issus de plusieurs terrains d'étude.

  • Titre traduit

    “Revitalise” Small and Medium Towns' Centres: Public Action and Residential Mobilities


  • Résumé

    Many centres of French small and medium-sized towns are experiencing depreciation, depopulation and impoverishment. To oppose these phenomena, public actors have long been mobilising in favour of old centres' “revitalisation”. Aiming at modify the social occupation of the neighbourhoods, public policies notably focused on residential stock upgrading. Considering the above, this thesis is proposing to shed light on the diverse evolutions of small and medium towns' centres. Residential mobilities - incoming and outgoing - will be more specifically studied because of their decisive role in the residential specialisation of town centres and in the policies targeting them. Thus, residential mobilities are questioned in three different ways: as intentions of public actors, as household practices and as potential effects of public action on households. The methodology will combine quantitative (statistical analysis of censuses and social and tax files) and qualitative approaches through interviews with public actors and households from several study areas.