Le contrôle financier des collectivités locales et l'évaluation de l'action publique locale en Afrique : regards croisés à partir de dix exemples d'Etats

par Ismaël Hamoud Elmi

Projet de thèse en Sciences juridiques

Sous la direction de Stéphane Guérard.

Thèses en préparation à Lille , dans le cadre de École doctorale des Sciences Juridiques, Politiques et de Gestion (Lille) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    L’intérêt de cette recherche est d’essayer de poser les jalons d’une étude comparative, explicative et prospective, du contrôle financier et de l’évaluation de l’action publique locale en Afrique à l’aune des exigences internationales. Le contrôle financier et l’évaluation managériale des collectivités locales, sont intimement liés au développement de la décentralisation. Il faut que celle-ci soit effective et efficacement mise en place pour essayer d’évaluer la gestion financière et managériale des collectivités locales. Or, en Afrique, la décentralisation accuse un retard. Le développement des collectivités locales a été consacré dans les textes et bon nombre d’Etats africains ont mis le principe de libre administration des collectivités dans leur Constitution, pourtant la délégation de compétences de l’Etat aux collectivités locales est partiellement ou même que très peu appliquée. Le contrôle financier local et l’évaluation de l’action publique locale subissent plusieurs contraintes : la culture très peu développée de la reddition des comptes en Afrique, le manque de transparence dans la gestion des comptes, l’absence de la culture de résultat, l’ingérence des pouvoirs publics dans les affaires locales, le manque d’acteurs (organes de contrôles, sociétés civiles, parlement) suffisamment outillés pour jauger les actions des collectivités locales, le désintéressement des acteurs de la chose locale. Toutes ces contraintes nuisent fortement à l’efficacité des contrôles financiers et managériaux des collectivités locales en Afrique. Le but de cette thèse sera donc de formuler des solutions et des propositions pour prévenir ou régler ces contraintes voire problèmes.


  • Résumé

    The interest of this research is to try to lay the groundwork for a comparative, explanatory and prospective study of the financial control and evaluation of local public action in Africa in the light of international requirements. Financial control and managerial evaluation of local authorities are closely linked to the development of decentralization. this one must be effective and efficiently put in place to try to evaluate the financial and managerial management of local authorities. In Africa, however, decentralization is lagging behind. The development of local authorities has been enshrined in the texts and many African states have put the principle of free administration of communities in their Constitution, yet the delegation of powers of the State to local authorities is partially or even only very little applied. Local financial control and the evaluation of local public action are subject to several constraints: the very underdeveloped culture of accountability in Africa, the lack of transparency in the management of accounts, the absence of the results culture, the interference of public authorities in local affairs, the lack of actors (control bodies, civil societies, parliament) sufficiently equipped to gauge the actions of local authorities, the disinterestedness of the actors of the local thing. All these constraints are very detrimental to the effectiveness of the financial and managerial controls of local authorities in Africa. The purpose of this thesis will be to formulate solutions and proposals to prevent or resolve these constraints or problems.