Repenser les mots d'enfants : fictions d'enfance et écritures francophones depuis les décolonisations (Québec, France, Antilles, Afrique noire)

par Charlène Walther

Projet de thèse en Littératures française et francophones

Sous la direction de Anthony Mangeon.

Thèses en préparation à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Humanités (Strasbourg ; 2009-....) depuis le 14-08-2018 .


  • Résumé

    Ce travail porte sur des « fictions d’enfance », à savoir des récits qui affichent explicitement le caractère construit de l’enfance qu’ils représentent. À travers la confrontation de fictions d’enfance écrites par des auteurs issus de différentes aires culturelles francophones (Québec, France, Antilles, Afrique noire), j’aimerais montrer que ces derniers utilisent un langage particulier, associé fictivement à l’enfance, à des fins poétiques comme politiques. Il s’agira ainsi d’analyser les modalités et les fonctions des langages de l’enfance dans l’élaboration de contre-discours et dans la mise en place de postures « francophones ». Une telle étude nécessitera l’invocation d’autres disciplines que la littérature, telles que l'Histoire, la philosophie, la linguistique, la sociologie ou encore la psychanalyse. C'est pourquoi mon projet s'inscrit dans la filiation des travaux de Laurent Dubreuil sur l’indiscipline francophone ; en effet, les œuvres de mon corpus intègrent en leur sein d'autres savoirs, d'autres disciplines qu'elles interrogent et reconfigurent, ce qui participe à faire d'elles des « fictions pensantes ».


  • Pas de résumé disponible.