Un’amicizia difficile : il Partito socialista italiano (PSI) e il Parti socialiste français (PS) nei lunghi anni Settanta (1969-1983)

par Samuele Sottoriva

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Marc Lazar et de Renato Moro.

Thèses en préparation à Paris, Institut d'études politiques en cotutelle avec l'Università degli studi Roma Tre , dans le cadre de École doctorale de Sciences Po (Paris) depuis le 01-10-2018 .

  • Titre traduit

    Une amitié difficile : il Partito socialista italiano (PSI) et le Parti socialiste français (PS) dans les longues années 1970 (1969-1983)


  • Résumé

    La thèse analyse les rapports développés entre le PSI et le PS pendant les longues années 1970 (de 1969 à 1983). Grâce aux possibilités offertes par de récentes ouvertures archivistiques (notamment concernant l’accès à des nouvelles ressources documentaires sur le PSI), la recherche se pose comme objectif celui de reconstruire la relation entre les deux partis « a tutto tondo », en utilisant plusieurs angles d’approches. On décrit, tout d’abord, les rapports au niveau national, abordant la reconstruction de l’activité des départements internationales des deux partis, des sommets parmi les hauts dirigeants, de la participation aux congrès de parti. Ensuite, on analyse ce qui gravite autour de la « galaxie » socialiste. Avec le panorama diversifié de la presse socialiste, à la fois foyer de discussion intellectuelle et espace de sociabilité. Une partie significative de l’étude est consacrée à l’étude des figures des intermédiaires entre les deux groupes, promoteurs des liaisons et de traductions entre les deux expériences. L’analyse s’élargie également sur l’étude de la relation sur un plan international (Internationale Socialiste, Communauté Européenne, Europe du Sud) et au sein de certaines réalités locales et régionales, cherchant à étudier la circulation des individus, des idées, des pratiques entre les deux expériences aussi à l’échelle transnationale (autant au niveau « macro » que « micro »). Les trois pistes de recherches qui parcourent l’étude - la dimension humaine, le caractère politique, l’aspect anthropologique entre Italiens et Français – dévoilent toutes les caractéristiques et les nuances d’une véritable « amitié difficile ».


  • Résumé

    The thesis analyses the relationship developed between the Italian Socialist Party (PSI) and the French Socialist Party (PS) during the long 1970s (more precisely, from 1969 to 1983). Profiting from recent archival openings (concerning the PSI documentation in particular),the research has the objective of reconstructing the relationship between the two parties "all round" by approaching the study from several different angles. Firstly, the focus in on their relationship at national level, describing the activity of the international departments of the two parties, the summits among the main leaders, and the participation in the party congresses. Secondly, it investigates what revolves around the socialist "galaxy", which includes the diverse panorama of the socialist press, both a space of intellectual discussion and of socialisation. A large part of the analysis focuses on with the study of the figures of the intermediaries, promoters of the connections and the translations between the two political parties. Lastly, the analysis concentrates on their relationship at an international level (Socialist International, European Community, Southern Europe) as well as on the structure of their local and regional networks, seeking to study the circulation of individuals, ideas, practices between the two parties also at transnational level (both at a "macro" scale and "micro" scale). The human dimension, the political character, the anthropological aspects between Italians and French: these are the three lines of research that aim at unveiling all the characteristics and nuances of what turns out to be a real “problematic friendship”.