Gestes de cinéma documentaire dans le cinéma expérimental contemporain. Donner corps à l'histoire. Formes de lutte, formes en lutte.

par Lucie Leszez

Projet de thèse en Lettres et arts spécialité Arts du spectacle -

Sous la direction de Fabienne Costa.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de Langues, Littératures et Sciences Humaines , en partenariat avec UMR 5316 Litt&Arts (Arts & Pratiques du Texte, de l'Image, de l'Ecran & de la Scène) (laboratoire) depuis le 01-09-2018 .


  • Résumé

    Dans la continuité du « retour au réel » qu'a décrit Hall Foster au sujet des avant-gardes artistiques de la fin du XXème siècle, on observe depuis les années 2000 un « tournant documentaire » dans le cinéma expérimental contemporain, et ce notamment dans les laboratoires d'artistes indépendants. Cette recherche propose d'interroger le croisement qui a lieu dans les films de notre corpus entre deux formes cinématographiques, le cinéma documentaire et le cinéma expérimental, à travers les gestes techniques inventés par des cinéastes à toutes les étapes de la fabrication des films pour restituer des gestes de luttes – physiques ou verbales -, et prendre position face aux événements politiques contemporains. Il s'agira pour mener cette recherche à la croisée de l'esthétique, de la poïétique, de l'histoire et de la technique, de penser les gestes de création à partir des témoignages des cinéastes sur la fabrication des films, d'analyser les œuvres cinématographiques sous leurs aspects visuels et sonores pour en dégager la valeur poétique nouvelle au regard de l'histoire du cinéma et de ses techniques, d'interroger la reconfiguration des catégories et des normes du cinéma depuis ses marges, dans les festivals et les salles indépendantes.

  • Titre traduit

    Documentary cinema gestures in the contemporary experimental cinema. Give body to the story. Forms of struggle, forms in struggle.


  • Résumé

    In the continuity of Hall Foster's 'return to reality' concerning the artistic avant-gardes in the late 20th century, there has been a 'documentary shift' since the 2000s in contemporary experimental cinema, particularly in laboratories of independent artists. This research proposes to question the intersection in the films of our corpus between two cinematographic forms, the documentary cinema and the experimental cinema, through the technical gestures invented by filmmakers, to restore struggles - physical or verbal - and take a stand against contemporary political events. This research will be at the crossroads of aesthetics, poïetics, history and technique, to think creative gestures from the testimonies of filmmakers on the making of films, to analyze cinematographic works in their visual and sounds aspects to reveal the new poetic value with regard to the history of cinema and its techniques, to question the reconfiguration of the categories and norms of the cinema since its margins, in the festivals and in the independent cinema.