L'enseignement de la production orale en FLES dans les collèges publics libanais : enjeux institutionnels et propositions didactiques.

par Dania Ghaddar (Malak)

Projet de thèse en Sciences du langage Spécialité Français langue étrangère

Sous la direction de Laura Abou haidar.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de Langues, Littératures et Sciences Humaines , en partenariat avec Laboratoire de Linguistique et Didactique des Langues Etrangères et Maternelles (laboratoire) depuis le 01-09-2017 .


  • Résumé

    Les élèves des écoles publiques libanaises rencontrent des problèmes récurrents et importants dans l'apprentissage de la langue française alors que celle-ci a un statut privilégié et historique au Liban. Beaucoup de difficultés sont observées au niveau de l'oral en dépit du volume horaire consacré à l'apprentissage de cette langue dans le cursus scolaire au Liban, et du contact avec cette langue dès la première année de scolarisation. En tant que formatrice d'enseignants au Centre de Recherche et de Développement pédagogiques depuis 2005 et à l'Institut Français au Liban depuis 2010, j'ai pu relever les éléments suivants : 1. l'oral n'a pas toujours fait partie intégrante de l'enseignement des langues au Liban malgré la persévérance des programmes datés de 1997 sur la pratique de l'oral en classe de langue. 2. les manuels proposent peu de supports et d'activités de compréhension et de production orales aux enseignants de français. Force est de constater qu'il existe un grand écart entre ce que proposent les formateurs dans leurs stages et les besoins réels des enseignants/stagiaires qui y participent. Nous proposons de mener une recherche-action centrée sur la conception d'un dispositif de formation d'enseignants sur une didactique de l'oral basée sur l'approche actionnelle et adaptée aux exigences du terrain, du contexte institutionnel, et des caractéristiques des établissements publics libanais. Dans un premier temps, il sera utile de dresser un panorama multi-dimensionnel de l'enseignement du français dans les établissements publics libanais. Nous nous baserons aussi bien sur les textes officiels que sur les curriculums et manuels, et nous ferons un focus sur les programmes de formation continue destinés aux enseignants de français des établissements publics. Sur ce, nous orienterons notre réflexion sur la question suivante : compte tenu des contraintes et des spécificités contextuelles, quels seraient les fondements d'une formation sur la didactique de l'oral selon l'approche actionnelle, en vue d'optimiser les compétences des collégiens en production orale ? Le dispositif conçu sera expérimenté dans une classe pilote. Les séquences co-construites par les stagiaires devraient combler le manque d'activités sur l'oral dans le manuel tout en respectant le curriculum, ce qui reste conforme aux exigences institutionnelles puisque les inspecteurs autorisent les enseignants à recourir à des supports et des méthodes complémentaires aux livres scolaires nationaux. Pour finir, une analyse expérimentale sera mise en place, afin d'observer et d'évaluer les changements qu'a pu apporter cette formation au niveau des pratiques d'enseignement et des performances orales des élèves en classe. Pour ce faire, des données vidéo seront collectées à partir de séquences d'observations de deux classes sur une année scolaire : une première animée par des enseignants qui ont déjà suivi la formation (groupe expérimental) et une autre par des enseignants qui suivent le manuel (groupe témoin) ; il sera ainsi possible de procéder à une analyse comparative des performances orales à travers l'analyse des modalités de participation des élèves des deux groupes. Etant moi-même membre du comité du département de français au CRDP chargé de revoir les programmes et par suite élaborer de nouveaux manuels, il me semble que cette recherche-action est en mesure d'apporter un appui certain aux équipes de concepteurs dans l'élaboration des séquences sur l'oral dans les nouveaux manuels.

  • Titre traduit

    Teaching oral production in FLES in lebanese public colleges: institutional issues and didactic proposals


  • Résumé

    Students in Lebanese public schools face recurrent and significant problems in learning the French language, which has a privileged historic status in Lebanon. Many difficulties are observed at the verbal level despite the number of hours devoted to teaching this language which is incorporated in the school curriculum in Lebanon, and the interaction with this language during the first years of schooling. As a teachers' trainer at the Center for Educational Research and Development since 2005, and at the French Institute in Lebanon since 2010; I was able to note the following: 1. The integration of verbal communication skills have not always been part of the teaching program of languages in Lebanon , despite the emphasis in the 1997 curriculum programs on the necessity of verbal practice in languages classes. 2. The textbooks offer little support regarding verbal comprehension and production activities for French teachers. It is clear that there is a big gap between what trainers offer in their courses and the real needs of teachers / trainees who participate in the training. We propose to carry out an action research focused on the conception of a teacher - training device on a didactical oral based on an actional approach; and adapted to the requirements of the field, the institutional context, and the characteristics of the establishments of the Lebanese public. As a first step, it will be useful to draw up a multi-dimensional panorama of the teaching of French in Lebanese public institutions. We will rely on official texts as well as curricula and textbooks, and we will focus on continuing education programs for French teachers in public institutions. With this in mind, we will direct our reflection on the following questions: Given the constraints and contextual specificities, what would be the basis of a training course on verbal didactics according to the actional approach with an aim to optimize the skills of the college students in oral production? The designed device will be implemented in a pilot class. The sequences co-constructed by the trainees should fill the lack of verbal activities in the textbook while respecting the curriculum. This remains in line with the institutional requirements since the inspectors allow teachers to use complementary materials and methods to national school books. Finally, an experimental analysis will be set up to observe and evaluate the changes that this training has brought to the level of teaching practices and students' verbal performance in class. To do this, video data will be collected from observation sequences of two classes over a school year: the first conducted by teachers who have already followed the training (experimental group) and another by teachers who follow the manual (a group of witnesses); It will thus be possible to carry out a comparative analysis of verbal performances through the analysis of the methods of participation of the pupils of the two groups. Being myself a member of the French department committee at the CRDP in charge of reviewing the programs and therefore developing new textbooks, it seems to me that this research-action is able to give a certain support to the teams of designers in the elaboration of sequences on the verbal support in new textbooks.