Solveurs efficaces pour les formulations intégrale électromagnétiques

par Riccardo Torchio

Projet de thèse en Genie electrique

Sous la direction de Olivier Chadebec et de Federico Moro.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes en cotutelle avec l'Université de Padoue - Italie , dans le cadre de École doctorale électronique, électrotechnique, automatique, traitement du signal (Grenoble) , en partenariat avec Laboratoire de génie électrique (Grenoble) (laboratoire) et de Modèles, Méthodes et Méthodologies Appliqués au Génie Electrique (equipe de recherche) depuis le 07-09-2016 .


  • Résumé

    L'objectif de cette recherche est l'étude et le développement de méthodes numériques pour la résolution de problèmes électromagnétiques. En particulier, les méthodes intégrales (Volume Integral Equation) sont considérées comme sujet de recherche. Ces méthodes nécessitent la discrétisation des seuls objets qui sont le siège des courants et des charges électriques, c'est-à-dire les sources des champs électromagnétiques (matériaux conducteurs, diélectriques et magnétiques). Pour cette raison, ces méthodes diffèrent des autres plus populaires basées sur des éléments finis (FEM), pour lesquels il faut au contraire discrétiser des moyens tels que l'air. Ces méthodes intégrales sont donc adaptées à l'étude des problèmes électromagnétiques à haute fréquence. Dans ce type de problèmes, la forte propagation des champs nécessiterait de considérer un vaste domaine de calcul face aux méthodes FEM et donc aussi un coût de calcul élevé.

  • Titre traduit

    Fast Integral Equation Solvers for Electromagnetic Problems


  • Résumé

    The objective of this research is the study and development of numerical methods for solving electromagnetic problems. In particular, integral methods (Volume Integral Equation) are considered as subject of research. These methods require the discretization of the only objects that are the sources of electromagnetic fields (conductive, dielectric and magnetic materials). For this reason, these methods differ from the more popular finite element methods (FEM), for which it is necessary to discretize media that are not the sources of electromagnetic fields, such as the air. These integral methods are therefore suitable for the study of high frequency electromagnetic problems. Indeed, in this kind of problem, the strong propagation of the fields would require to consider a very large domain for the simulation if a FEM is adopted, and thus also a high calculation cost.