Indicateurs biologiques de l'état de santé des mangroves dans le canal du Mozambique

par Laura MÉGevand

Projet de thèse en Ecophysiologie adaptative

Sous la direction de Jehan-Hervé Lignot et de Elliott Sucre.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de GAIA - Biodiversité, Agriculture, Alimentation, Environnement, Terre, Eau , en partenariat avec MARBEC - Centre pour la Biodiversité Marine, l'Exploitation et la Conservation (laboratoire) depuis le 30-09-2018 .


  • Résumé

    Les mangroves ont une importance majeure dans la capacité de résilience des systèmes insulaires de petite taille face aux changements globaux. Parmi les phénomènes d'origine anthropique impactant les mangroves, l'apport d'éléments nutritifs issus des eaux usées domestiques est souvent associé à une meilleure productivité végétale. D'autres compartiments du système sont pourtant négativement impactés, notamment la macrofaune benthique. Le présent sujet de thèse vise à évaluer l'impact de cet enrichissement sur ce compartiment encore peu étudié dans la région du canal du Mozambique. Nous aborderons cette problématique selon une échelle temporelle et intégrative à l'aide d'une double méthodologie écologique et écophysiologique, à partir d'écosystèmes ‘pristines' et plus ou moins anthropisés. Cette approche s'appuiera sur une évaluation de la diversité des organismes ainsi que des fonctions et de la structure trophique associées. A l'échelle individuelle, nous nous intéresserons à la vulnérabilité aux apports azotés des crabes de mangroves, espèces ingénieures de l'écosystème. Les travaux seront menés sur plusieurs sites : l'île d'Europa qui nous offre l'opportunité unique et indispensable d'observer le fonctionnement d'une mangrove « témoin » très peu impactée par les activités humaines, l'île d'Ibo, dont les caractéristiques sont similaires mais qui fait face à une anthropisation qui devrait se développer rapidement et l'ile de Mayotte ou la pression anthropique actuelle est majeure. Outre l'amélioration des connaissances fondamentales, nous souhaitons également contribuer à la production d'indicateurs de l'anthropisation par enrichissement des mangroves. Ce type d'outil est devenu indispensable pour les gestionnaires des espaces littoraux du canal du Mozambique et des îles associées.

  • Titre traduit

    Potential use of benthic macrofauna as mangrove bioindicators in the Mozambique canal.


  • Résumé

    Mangroves are of major importance in the resilience of small island systems to global change. Among anthropogenic phenomena impacting this ecosystem, the supply of nutrients from domestic wastewater is often associated with better plant productivity. Other compartments of the system are negatively impacted, notably the benthic macrofauna. The aim of this PhD programme is to evaluate the impact of this enrichment on the macrofauna. This is still poorly studied in the Mozambique canal. We will combine a temporal and integrative approach using an ecological and ecophysiological methodology using pristine and more or less impacted ecosystems. We will focus on the vulnerability to nitrogen inputs of mangrove crabs that are key engineer species. The work will be carried out on different sites: the island of Europa which offers the unique and essential opportunity to observe the functioning of a pristine mangrove with very little impacted by human activities; the island of Ibo (Mozambique) of similar characteristics but facing an anthropogenic pressure that should rapidly increase and the island of Mayotte that is currently facing a major anthropic pressure. In addition to improving basic knowledge, this work will contribute to the production of bioindicators of anthropic activities resulting in mangrove enrichment. This type of biomonitoring tool has become critical in order to better manage the coastal areas of the Mozambique canal and associated islands.