Évaluation du potentiel de production de micro-algues à partir d'effluents issus de la fermentation sombre des déchets

par Julien Lacroux

Projet de thèse en Biotechnologie et Microbiologie

Sous la direction de Jean-Philippe Steyer et de Robert Van lis.

Thèses en préparation à Montpellier, SupAgro , dans le cadre de GAIA - Biodiversité, Agriculture, Alimentation, Environnement, Terre, Eau , en partenariat avec LBE - Laboratoire de Biotechnologie de l'Environnement (laboratoire) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    La bioraffinerie environnementale change le paradigme du traitement des déchets et promeut leur valorisation et leur recyclage en produits utiles. Les micro-algues sont particulièrement intéressantes dans ce cadre en raison de leur grand potentiel de production de biocarburant et molécules de chimie verte. D'autre part, l'utilisation de micro-algues dans le traitement des eaux usées ou du digestat anaérobie est bien connue. Dans une nouvelle configuration de procédé, les déchets sont d'abord fermentés par des bactéries, produisant des effluents contenant principalement des acides gras volatils (AGV) tels que l'acétate et le butyrate. Bien que les micro-algues soient souvent cultivées en autotrophie, de nombreuses espèces peuvent consommer divers substrats organiques tels que les AGV. Cependant, certains AGV tels que le butyrate sont difficilement utilisables par les micro-algues et peuvent même être inhibiteurs à certaines concentrations. En outre, la présence de bactéries fermentaires peut influencer la performance et la physiologie des micro-algues. Le projet vise à développer un bioprocédé couplant la production de microalgues avec le traitement d'effluents de fermentation par l'étude et l'optimisation de (i) l'utilisation des substrats par les microalgues et (ii) l'influence de la présence de bactéries fermentaires.

  • Titre traduit

    Evaluation of the potential of microalgae production from waste dark fermentation effluents


  • Résumé

    Environmental biorefinery is an emerging concept that changes the waste treatment paradigm and promotes the valorization of said waste into useful products. Microalgae are especially interesting in this view thanks to the useful molecules that can be extracted and their wide biofuel production potential. Moreover, the use of microalgaes in the wastewater treatment ou anaerobic digestate is well known. In a new bio-process configuration, waste are firstly fermented by anaerobic bacteria, producing effluents containing mainly volatil fatty acids (VFA) such as acetate or butyrate. Although microalgae are mostly cultivated in autotrophic mode, several species can use organic substrates such as VFA for their grow. However, some VFA such as butyrate are hardly usable by microalgae and can even be inhibiting at too high concentrations. Moreover, the presence of fermentative bacteria can influence the microalgae performance and their phyiology. This project aims at developing a bioprocess coupling the production of microalagae with the treatment of dark fermentation effluents, studying and optimising (i) the use of the subtrates by the microalgae and (ii) the influence of fermentative bacteria.