Les prix des titres reflètent-ils les notations RSE ? Une approche expérimentale

par Rassul-ishame Kalfane

Projet de thèse en Sciences de Gestion

Sous la direction de Patrick Sentis, Marc Willinger et de Sébastien Duchene.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de École doctorale Economie Gestion de Montpellier , en partenariat avec MRM - Montpellier Recherche en Management (laboratoire) depuis le 30-09-2018 .


  • Résumé

    La responsabilité sociale des entreprises (RSE) s'appuie sur l'idée que les entreprises exercent la responsabilité de leurs actions sur leur environnement économique et social. Si la RSE est prise en compte par les détenteurs de titres, une notation RSE élevée devrait être reflétée par une rentabilité plus forte. Les vérifications empiriques sont pourtant mitigées (voir Flammer, 2013, 2015, Murguia et Lence, 2015). Plusieurs raisons peuvent expliquer pourquoi les notations RSE ne sont pas parfaitement traduites dans les prix et les rentabilités : les comportements opportunistes, la crédibilité, la prise de conscience des détenteurs de titres… Dans ce projet, nous cherchons à étudier l'impact de la « propension verte » des investisseurs sur le niveau des prix. A cette fin, nous mesurerons la valeur des actifs labellisés « vert » sur des marchés expérimentaux afin d'isoler la composante RSE de la valeur du titre. Plusieurs études abordent les politiques RSE dans le cadre de marchés expérimentaux (Rode et al., 2008, Murguia et Lence, 2015, Feicht et al., 2016, Crifo, Forget et Teyssier, 2015, et Etilé et Teyssier, 2016). Notre projet se distingue des travaux précédents en étudiant sur des marchés expérimentaux les relations complexes entre, prix, volumes, réactions, comportements et notation RSE.

  • Titre traduit

    Do stock prices reflect CSR ranking? An experimental approach


  • Résumé

    Corporate Social Responsibility (CSR) is grounded on the idea that companies should be held responsible for their social and environmental impact. If CSR is valued by shareholders it should be reflected in higher returns of higher ranked companies on CSR scales. Empirical evidence however is mixed (see Flammer, 2013, 2015, Murguia and Lence, 2015). There are many possible reasons why CSR ranking is not necessarily reflected in stock prices and returns: opportunistic behaviours, credibility, stakeholders' awareness, etc… In this project, we want to investigate investor's “green orientation” as a determinant of mispricing of green stocks that are otherwise equivalent. For this purpose we rely on experimental asset markets with “green labelling” of assets, in order to isolate the environmental dimension. Previous attempts to study CSR in the lab were carried out by Rode et al (2008), Murguia and Lence (2015), Feicht et al (2016), Crifo, Forget and Teyssier (2015), and Etilé and Teyssier (2016). Our project differs by relying on experimental asset markets, in which we can study prices, volumes, and investors' reaction to green ranking news.