L'Engagement littéraire des années 1970, féminismes de la 2ème vague

par Aurore Turbiau

Projet de thèse en Litterature generale et comparee

Sous la direction de Anne Tomiche.

Thèses en préparation à Sorbonne université en cotutelle avec l'Université du Québec à Montréal , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) , en partenariat avec Centre de recherche en littérature comparée (Paris) (equipe de recherche) depuis le 19-07-2018 .


  • Résumé

    Cette thèse de littérature comparée propose une étude de l'engagement littéraire des écrivaines féministes de la décennie 1970 -- années de la "seconde vague" du féminisme --, en France et au Québec. À travers l'analyse des œuvres de Monique Wittig, Françoise d'Eaubonne, Christiane Rochefort, Hélène Cixous, Michèle Causse (et quelques autres) en France, de Nicole Brossard, Louky Bersianik, France Théoret, Madeleine Gagnon, Denise Boucher (et quelques autres) au Québec, il s'agit de montrer que les années 1970, loin d'être des années de "désengagement" et de découragement sur le rôle que peut jouer la littérature dans le monde social et politique, sont des années où des femmes s'engagent massivement en littérature et en politique. Elles sont des années où se croisent et se co-construisent des réflexions sur l'utopie, sur la violence politique (celle qui est subie par les femmes, celles qui leur répondent), sur le rôle de la création littéraire dans le monde social ; le travail formel du texte, poussé parfois jusqu'à l'"illisible", est pensé comme un élément essentiel de l'engagement des écrivaines dans la lutte politique.


  • Pas de résumé disponible.