Barrière écologique à la dissémination de l'encre du châtaignier

par Marylise Marchand

Projet de thèse en Écologie évolutive, fonctionnelle et des communautés

Sous la direction de Cécile Robin.

Thèses en préparation à Bordeaux , dans le cadre de École doctorale Sciences et Environnements (Pessac, Gironde) , en partenariat avec BIOdiversité, GEnes et Communautés (Bordeaux) (laboratoire) et de GEMFor - Génétique et Écologie des Maladies de la FORêt (equipe de recherche) depuis le 12-10-2018 .


  • Résumé

    Les maladies émergentes des plantes posent des menaces aux services écosystémiques et à la santé publique dans le monde entier. Dans les écosystèmes forestiers, une accélération du nombre d'émergences s'observe depuis 1985. L'encre du châtaignier est une maladie causée par Phytophthora cinnamomi et P. cambivora, deux agents pathogènes exotiques introduits en Europe au cours du XIXeme siècle. Les signalements d'encre du châtaignier sont en augmentation en France, en particulier sur la façade atlantique, ainsi que les dépérissements, notamment dans les régions méridionales. Cependant, il existe aujourd'hui une incertitude sur l'aire de distribution de cette maladie, dont les symptômes primaires sont racinaires, difficiles à observer étant souvent létaux, et les symptômes secondaires plus spécifiques mais exprimés uniquement dans certaines conditions. Après avoir déterminé dans quelle mesure ces deux espèces se sont propagées en dehors de leurs zones d'introduction et quels sont les facteurs facilitant leur dissémination ou au contraire la freinant, l'implication de P. cinnamomi et P. cambivora dans le dépérissement du châtaignier et leur interaction avec d'autres agents pathogènes et des facteurs de stress (sécheresse édaphique) seront étudiés. Un fort partenariat est envisagé avec le Département de la Santé des Forêts, le CNPF et le Parc Naturel du Périgord pour le choix et la réalisation de l'échantillonnage. La validation des méthodes de détection à l'aide d'outils moléculaires beneficiera du savoir-faire et connaissance de la plateforme génome-transcriptome de l'UMR BIOGECO et de l'ANSES de Nancy.

  • Titre traduit

    Ecological barriers to the dissemination of ink disease in chestnut stands


  • Résumé

    Plant emerging diseases are a worldwide threat to ecosystems and public health. In forests, an increasing number of emerging diseases is monitored since 1985. The chestnut ink disease is a disease caused by Phytophthora cinnamomi and P. cambivora, two exotic pathogens introduced in Europe during the XIX century. Reports of chestnut ink disease increase in France as well as decline. However, there remain an uncertainty regarding the distribution of the pathogens on the territory as the primary symptoms are on the roots, therefore difficult to observed often being lethal, and secondary symptoms, more specific, are only expressed in specific conditions. After defining how the two species spread outstide their introduction point, and what are the factors facilitating or preventing their spread, the implication of P. cinnamomi and P. cambivora in the chestnut decline and their interaction with other biotic and abiotic stresses will be studied. Collaborations with the Département de la Santé des Forêts, the CNPF and the Parc Naturel du Périgord will be put in places for the sampling campaign. The validation of molecular method for the detection of Phytopthora species will be done in collaboration of the Genome-transcriptome plateform of the UMR BIOGECO and the ANSES of Nancy.