Étude du comportement des ancrages cheviltés dans les ouvrages de génie civil des installations nucléaires françaises

par Aya Rima

Projet de thèse en Génie civil

Sous la direction de Frédéric Ragueneau et de Cécile Oliver-Leblond.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de École doctorale Sciences Mécaniques et Energétiques, Matériaux et Géosciences (Cachan, Val-de-Marne ; 2015-....) , en partenariat avec LMT - Laboratoire de mécanique et de technologie (laboratoire) et de École normale supérieure Paris-Saclay (Cachan, Val-de-Marne) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    Les systèmes d'ancrage chevillé assurent la liaison au génie civil de nombreux éléments importants pour la protection des intérêts. Des essais réalisés ces dernières années au CSTB sur des ancrages non qualifiés au séisme montrent que la capacité résistante des ancrages sous sollicitations sismiques est difficilement prévisible et que l'effort maximal de cisaillement sous sollicitation sismique que peut supporter les chevilles est très inférieur à l'effort de cisaillement admissibte sous sollicitations statiques. En plus, la plupart des chevilles présentes sur le parc nucléaire français ne sont pas qualifiées pour les charges sismiques. L'évatuation du comportement des ancrages existants représente de ce fait un enjeu majeur pour la sûreté notamment en cas de séisme. Le verrou scientifique associé est la prise en compte de l'endommagement du béton dans l'analyse du comportement des ancrages et la modélisation non linéaire à y associer. L'objectif de ce sujet de thèse est l'évaluation du comportement des ancrages présents dans les ouvrages des installations nucléaires en cas de séisme et l'obtention d'un modèle numérique permettant de prédire la capacité des ancrages sous charge statique sismique.

  • Titre traduit

    Study of the behavior of anchorages in the civil engineering structures of French nuclear installations


  • Résumé

    Anchorage systems provide a link between civil engineering and many important elements for the protection of structures. Tests carried out in recent years at CSTB on non-seismic anchorages show that the resistant capacity of anchors under seismic loading is difficult to predict and that the maximum shear force under seismic stress that the anchors can withstand is much lower than the allowable shear force under static loads. In addition, most of the anchorages are not qualified for seismic loads. Evaluating the behavior of existing anchorages is therefore a major challenge for safety, particularly during earthquake. The objective of this thesis is to study the behavior of the anchors presented inside the nuclear installations during an earthquake and how to obtain a numerical model making it possible to predict the capacity of the anchoring under seismic static load.