Vers la compréhension du déterminisme du sexe chez les cucurbitacées

par Hsinya Huang

Projet de thèse en Biologie

Sous la direction de Abdelhafid Bendahmane.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Sciences du Végétal : du gène à l'écosystème , en partenariat avec Institut de Sciences des Plantes de Paris-Saclay (laboratoire) , IPS2 (equipe de recherche) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    Comment le sexe d'une fleur ou d'une plante est contrôlée est une question centrale de la biologie du développement chez les plantes. Comprendre ce processus a également d'importantes implications pratiques en agriculture et en sélection des plantes, dans la mesure où le sexe des fleurs et des plantes constitue souvent un facteur limitant de la sélection et de la production des plantes cultivées. Chez le melon, le déterminisme du sexe est contrôlé par le gène andromonoecious (M), le gène androecious (A) et le gène gynoecious (G). L'interaction des allèles à ces trois loci conduit à différents types sexuels. De plus, chez les Cucurbitacées, l'expression des types sexuels peut être modulée par l'application d'hormones, par des facteurs environnementaux ou par modification de l'état épigénétique de la plante par inactivation de régulateur clefs ou par modification chimique de marques épigénétiques. Dans ce projet notre objectif est de déterminer et de caractériser le rôle de la composante épigénétique dans le déterminisme du sexe. Pour cela nous proposons un projet articulé autour de cinq axes qui nous permettront de caractériser tant le transcriptome que les changements épigénétiques aux cours du déterminisme du sexe. Les régulateurs clefs vont par la suite être validées par le TILLING.

  • Titre traduit

    Towards understanding the genetic control of sex determination mechanisms in cucurbits


  • Résumé

    How the gender of a flower or plant is determined is an important issue in plant developmental biology. Understanding this process also has practical applications in agriculture and plant breeding, as the gender of a flower or plant often limits how it is bred and cultivated. In melon, sex determination is genetically governed by three genes andromonoecious (M), androecious gene (A) and gynoecious (G). Our previous investigations on the cloning and the characterization of these major sex genes led to the discovery of a conserved genetic pathway where the sex genes interact to control the development of male, female and hermaphrodite flowers at the flower level and the plant level. In addition, cucurbit sex expression patterns can be modified by hormones, by environmental factors or by treatment of the plant by epigenetic state modifier. In this project our objective is to determine the role of chromatin modification in sex determination. For that we propose a project articulated around two major unbiased axes that will allow us to characterize both transcriptome and epigenome before and after sex determination. Key epigenetic regulator will be identified and validated using the TILLING concept.