Forces de fiction : un essai en recherche-création sur la production ouverte d'un film

par Pauline Quinonero

Projet de thèse en ARTS spécialité Etudes cinématographiques et audiovisuel

Sous la direction de Sarah Hatchuel et de Vincent Deville.

Thèses en préparation à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 58, Langues, Littératures, Cultures, Civilisations , en partenariat avec RIRRA 21 - Représenter / Inventer la Réalité du Romantisme à l'Aube du XXIe siècle (laboratoire) depuis le 01-09-2018 .


  • Résumé

    Cette thèse se propose d'explorer chaque étape de la création cinématographique depuis la force de fiction qui la mobilise. Avec la réalisation d'un film, l'écriture d'un mémoire scientifique et une enquête en forme de journal de bord pour cadre, il est question de mettre en tension permanente les nécessités d'une fiction et le processus de production qui l'encadre et la détermine, en interrogeant le frottement qui peut s'instaurer entre désir créatif et contingences matérielles.  La fiction en question, appelée ST. JUDE, porte l'ambiguïté dans son récit et son esthétique : il y est question d'une présence qui hante sans jamais se définir.  Entre recherche et création, cette thèse visera à mettre en œuvre une poétique de la production qui soit justement placée sous le signe de la plasticité, de l'ouverture, de la métamorphose. Cette hypothèse de travail sera conjointement vérifiée de manière théorique (mémoire scientifique sur l'incidence de la force de fiction sur la création cinématographique), pratique (enquête de terrain menée auprès des acteurs du secteur) et artistique (la réalisation du film).  Par les influences alliées de la fiction sur la production et de la production sur la fiction, il s'agira alors de réaffirmer en le questionnant le lien organique qui unit la fiction et la production dans l'acte de création artistique.

  • Titre traduit

    Forces de fiction: a research-creation essay on a movie's open production


  • Résumé

    This thesis proposes to explore each step of a filmic creation through the fictional force that is mobilized by it. The doctoral tasks will consist in making an original film and writing an scholarly essay and a logbook, exploring the tensions emerging between the necessities of a fiction and creative desire on the one hand, and the production process and the material contingencies which frame and determine the artistic work on the other. The fiction in question, called ST. JUDE, brings ambiguity in its story and aesthetics: a haunting presence is never defined. Between research and creation, this thesis aims to implement a poetics of production that is placed under the sign of plasticity, openness and metamorphosis. This working hypothesis will be jointly verified in a theoretical way (with an academic dissertation examining the impact of the fictional force on filmic creation), in a practical way (with a field survey carried out with producers and directors) and in an artistic way (with the directing of a film). By exploring the influences of fiction on production and production on fiction, we will question the organic link that unites fiction and production in the act of artistic creation.