Marguerite Duras Journaliste

par Qing Feng

Projet de thèse en LITTERATURES FRANCAISES, COMPAREES spécialité Littérature française

Sous la direction de Marie-Eve Therenty.

Thèses en préparation à Montpellier 3 , dans le cadre de Langues, Littératures, Cultures, Civilisations , en partenariat avec RIRRA 21 - Représenter / Inventer la Réalité du Romantisme à l'Aube du XXIe siècle (laboratoire) depuis le 11-09-2018 .


  • Résumé

    Le 17 juillet 1985, lorsque l'article de Marguerite Duras « Sublime, forcément sublime Christine V. » paraît dans le journal quotidien Libération, il surprend, choque, divise, perturbe et même révolte ses lecteurs par son écriture déformée et transgressive de l'affaire Grégory, le meurtre non élucidé d'un enfant de quatre ans. Mais cet article n'est pas un hapax isolé, ni dans sa propre pratique du journalisme depuis 1947 ni dans l'histoire française du journalisme littéraire. En fait, Marguerite Duras fait partie des héritiers de la longue tradition de l'écriture de la presse française depuis le début du XIXe siècle jusqu'à la seconde guerre mondiale. La première partie de notre étude porte donc sur cette longue tradition typiquement française à laquelle presque tous les écrivains connus du XIXe siècle y compris Honoré de Balzac, Stendhal, Théophile Gautier, Victor Hugo, George Sand, Lamartine, Alexandre Dumas et Émile Zola ont contribué. La deuxième partie de notre étude concernera le journalisme littéraire chez Duras. Nous analyserons comment Marguerite Duras a mobilisé la fictionnalisation, l'ironisation, le mode conversationnel et l'écriture intime à travers sa production journalistique. Le troisième volet de notre recherche souhaite se pencher sur la place de Marguerite Duras dans la tradition d'une écriture journalistique féminine. La quatrième partie de notre enquête cherchera à faire dialoguer les textes journalistiques de Duras et leurs supports, étant donné qu'un même texte, par le seul fait du changement de support, peut prendre un sens totalement différent. Le dernier champ de cette thèse sera constitué d'une analyse exhaustive permettant d'élucider les grands thèmes de l'écriture journalistique de Marguerite Duras, qui, après avoir assimilé et « déformé » les deux traditions énoncées précédemment, a créé une nouvelle poétique journalistique propre à elle-même.

  • Titre traduit

    Marguerite Duras Journalist


  • Résumé

    On 17 July 1985, when Marguerite Duras's article 'Sublime, definitely sublime Christine V.' published in the newspaper Libération, it surprised, shocked, divided and even disturbed its readers by its distorted and transgressive writing of the Grégory Affair, the unsolved murder of a four-year-old child. But this article is not an unprecedented example, nor in its own practice of journalism since 1947, nor in the French history of literary journalism. In fact, Marguerite Duras is one of the heirs of the long French press writing tradition from the early nineteenth century to World War II. The first part of our study focuses on this long tradition typically French to which almost all known writers of the nineteenth century including Honoré de Balzac, Stendhal, Theophile Gautier, Victor Hugo, George Sand, Lamartine, Alexander Dumas and Emile Zola contributed. The second part of our study will focus on the literary journalism of Duras. We will analyze how Marguerite Duras used fictionalization, irony, conversational mode and intimate writing through her journalistic production. The third part of our research seeks to examine Marguerite Duras' status in the tradition of women journalistic writing. The fourth part of our investigation will seek to connect Duras' journalistic texts with their supports, since the same text, by the fact of the change of medium, can take a totally different meaning. The final field of this thesis will be a comprehensive analysis to elucidate the major themes of the journalistic writing of Marguerite Duras, who, after assimilating and 'distorting' the two traditions listed above, has created a new journalistic poetics own to itself.