Développement méthodologique en imagerie cardiaque chez le petit animal.

par Colleen Cardiet

Projet de thèse en Bioimagerie

Sous la direction de Sylvain Miraux.

Thèses en préparation à Bordeaux , dans le cadre de Sciences de la Vie et de la Santé , en partenariat avec Centre de Résonnance Magnétique des Systèmes Biologiques (laboratoire) et de IRM 4D (equipe de recherche) depuis le 03-10-2017 .


  • Résumé

    L'imagerie par résonance Magnétique (IRM) est une méthode extrêmement puissante pour étudier le fonctionnement du coeur sain et pathologique sur des modèles animaux. Elle permet d'obtenir des images 3D avec de fortes résolutions spatiales et temporelles pour mesurer de manière non-invasive des paramètres physiologiques comme la fraction d'éjection. Une meilleure caractérisation du muscle myocardique, avec l'appréciation de sa déformation au cours du cycle cardiaque ou la mesure de la perfusion, reste cependant un enjeu en imagerie pré-clinique. En effet, le rapport signal-sur-bruit obtenu avec les méthodes actuelles limite leurs utilisations sur des modèles comme la souris.

  • Titre traduit

    Methodological development in small animal Cardiac Magnetic Resonance


  • Résumé

    Magnetic Resonance Imaging (MRI) is an extremely powerful method for studying healthyand pathological hearts on animal models. It enables to obtain 3D images with high spatial and temporal resolutions for measuring, as a non invasive manner, physiological parameters such as the ejection fraction. A better characterization of the myocardial muscle, with the appreciation of its deformation or the measurement of the perfusion, remains however a stake in pre-clinical imaging. Indeed, the signal-to-noise ratio obtained with the current methods limits their use on small animal models.