Denis, Hugues & Jacques Le Rupt. Œuvres architecturales singulières de la Renaissance Comtoise

par Romain Courrier

Projet de thèse en Histoire de l'art

Sous la direction de Thomas Flum.

Thèses en préparation à Bourgogne Franche-Comté , dans le cadre de SEPT - Sociétés, Espaces, Pratiques, Temps , en partenariat avec CENTRE LUCIEN FEBVRE (laboratoire) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    Depuis l'effondrement du Duché de Bourgogne au crépuscule du XV° siècle, la Franche-Comté connaît une période de paix durable, ne prenant fin qu'avec la Guerre de Dix ans (1634-1644). Pendant plus d'un siècle, le territoire comtois est préservé des guerres de religion et jouit d'une prospérité autant culturelle qu'économique. Les arts fleurissent dans les domaines de l'architecture et de la sculpture, les villes comtoises se parent d'importantes constructions qui témoignent de l'apparition d'un nouveau langage ornemental aux influences italiennes. Au sein de ce courant artistique novateur s'illustre dans la province un maître maçon ou ''imagier'' qui réalisera ce qui compte aujourd'hui parmi les productions les mieux maîtrisées et les plus remarquables de la période. Il s'agit de Denis Le Rupt (actif entre 1555 et 1580), dont le répertoire et le style seront perpétués habilement par son fils Hugues (1565/68 - 1621) et son petit-fils Jacques (actif entre 1600 et 1630). Des autres productions de ce XVIe siècle, le travail des Le Rupt s'affirme par la mesure et la raison. Un langage nouveau, s'attachant toutefois à conserver une sobriété et un certain dépouillement propres aux constructions comtoises. Leurs œuvres ne sont guère influencées par le courant maniériste qui remporte un temps la faveur des commanditaires mais restent, à l'inverse, proches d'un classicisme presque précurseur. Mettre en lumière l'œuvre des Le Rupt offre l'occasion de croiser l'histoire générale de la Franche-Comté au XVI° siècle et la production architecturale et sculpturale de ce temps, par le prisme du style, de l'homme et de la technique et mêler ainsi les disciplines de l'archéologie du bâti et de l'histoire de l'art.

  • Titre traduit

    Denis, Hugues & Jacques Le Rupt. Singular architectural works of the Franche-Comté Renaissance


  • Résumé

    Since the collapse of the Duchy of Burgundy at the end of the fifteenth century, Franche-Comté experienced a period of lasting peace, ending only with the Guerre de Dix Ans (1634-1644). For more than a century, the county's territory has been preserved from wars of religion and enjoys cultural and economic prosperity. Arts flourish in the fields of architecture and sculpture, towns are adorned with important constructions that testify to the appearance of a new ornamental language with Italian influences. Within this new artistic trend in the province ,a master builder won fame and will realize what counts today among the best mastered and the most remarkable productions of the period. This is Denis Le Rupt (active between 1555 and 1580), whose work will be cleverly perpetuated by his son Hugues (1565/68 - 1621) and his grandson Jacques (active between 1600 and 1630). Of the other productions of this sixteenth century, Le Rupt works asserts itself by measure and reason. A new language, however, seeking to maintain a sobriety and a certain stripping peculiar to the constructions in Franhce-Comté. Their works are hardly influenced by mannerisme which wins a time the favor of the patrons but remain, on the contrary, close to a classicism almost precursor. To highlight the work of Le Rupt offers the opportunity to cross the general history of Franche-Comté in the sixteenth century and the architectural and sculptural production of that time, through the prism of style, man, technique and to combine the disciplines of archeology and the history of the art.