Migration, politique, citoyenneté et médias dans la Francophonie arabe actuelle et méditerranéenne : pratiques et stratégies discursives, lexicométrie, textométrie et logométrie

par Yacine Boulaghmen

Projet de thèse en Etudes arabes

Sous la direction de Abdenbi Lachkar.

Thèses en préparation à Montpellier 3 , dans le cadre de Langues, Littératures, Cultures, Civilisations , en partenariat avec IRIEC - L'institut de recherche intersite études culturelles (laboratoire) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    Ce projet de thèse est axé sur l'analyse du discours politico-médiatique et citoyen, disponible dans la presse numérique francophone et arabophone en Méditerranée, ainsi que dans les forums de discussion dans le Web social, suite à des événements relayés par la presse, ayant traits au contact des langues et des cultures de cette région du monde. L'expansion territoriale de l'Empire colonial français en Méditerranée a laissé un patrimoine matériel et immatériel conséquent auprès des populations arabes ayant subi son influence ou ayant été sous dominance. Cela se traduit dans, à travers et par la Francophonie arabe en Méditerranée, et se caractérise par les relations interpersonnelles et intercommunautaires, basées souvent sur des mémoires partagées , dont les médias constituent la caisse de résonnance. A l'ère du numérique, les réseaux sociaux font partie des supports de transmission et de diffusion de l'information et participent à la centralisation de toutes formes de médias sur une même plate-forme, constituant ainsi un corpus multilingue et multiforme (Longhi 2017) mettant à disposition des outils technologiques à tout acteur/locuteur en ligne. Ce corpus devient une matière à exploiter par la linguistique de corpus et l'analyse de discours que Maingueneau définit comme étant « l'étude d'un corpus défini à partir d'hypothèses d'ordre extralinguistique, en montrant comment ont été explorées les ressources du système de la langue pour aboutir au fonctionnement de ce corpus » (1979 : 5). Aujourd'hui, on parle de lexicométrie, de textométrie et de logométrie comme domaines de traitement et d'analyse de corpus, notamment médiatiques. La Logométrie, comme prolongement naturel de la lexicométrie et de la textométrie, combine la lecture qualitative et la lecture quantitative du corpus (Mayaffre 2005). Elle permet dans le cadre de cette étude, de rendre compte à la fois de l'hybridation des formes et des modalités de diffusion de l'information, et du métissage véhiculé par les formes et les sens produits et reproduits par des acteurs/locuteurs, marqués par un environnement multimodal, francophone, arabe et méditerranéen. Ce dernier tend à générer des dénominations et à construire des représentations dont la valeur sémantique est associée à des rapports Nord-Sud, Orient-Occident, colonisateur-colonisé, dominant-dominé, islam-laïcité, radicalisation-déradicalisation, centre-périphérie, etc. L'étude de ces rapports dans des situations d'interaction interfacée permet de décrire l'articulation de l'analyse du discours et des médias numériques, et de rendre compte à quel point les prérequis de ces deux interdisciplines peuvent fixer conjointement des objectifs assignés à la recherche.

  • Titre traduit

    Migration, Politics, Citizenship and Media in the current French Speaking Arab Sphere of MENA Region: Discursive Practice and Strategies, Lexicometry, Textometry and Logometry


  • Résumé

    This PhD project aims at analyzing political and media discourse produced in French and Arabic, by actors/speakers from the Mediterranean cultural sphere that includes Southern Europe and the MENA region. Most of the data collected for this study are published on the internet, and are to be related to situations that reflect linguistic and cultural interactions between populations from this part of the world. The expansion of the French colonial empire left tangible and intangible cultural heritage amongst the population of its former colonies in MENA, where the French language is still used in daily life and in many areas, including media and education. That is why a number of MENA countries represent nowadays the Arab Francophonie within the Mediterranean region, in which interpersonal and intercultural relations, based on shared memory, are mainly described by mass media. The digital era has introduced social networks as a form of media that helps disseminate information at a large scale and contributes in centralizing other forms of media on the same digital platform. This latter represents a multilingual and multiform corpus (Longhi 2017). In addition, social media may provide all actors/speakers, regardless of their social status, with the same technological tools to generate discourse. Maingueneau describes discourse analysis as a study of a defined corpus, according to extralinguistic hypotheses, by showing how linguistic resources may contribute in explaining the corpus modus operandi(1979:5). Logometry is the natural extension of lexicometry and textometry, as it combines qualitative and quantitative reading of a corpus (Mayaffre 2005). This approach would clarify the hybridization of many forms of media, as well as the cultural mixing through forms and meanings that are produced and regenerated by actors/speakers within a digital sphere, which is influenced by their respective cultural backgrounds (French, Arab and Mediterranean). This cultural mixing may trigger denominations and representations, whose semantic values are associated to binary relationships between North-South, East-West, civilized-uncivilized, Islam-Secularism, colonizer-colonized, radicalization-deradicalization, cultural center - cultural periphery, etc. Studying digital-based interactions, according to these dual-concepts, would help describe the articulation between discourse analysis and digital humanities, so that the prerequisite of each interdisciplinary subject would contribute in setting common goals and conduct joint research projects.