Modélisation aux temps longs de la concentration des polluants dans la vallée de Grenoble via une approche par types de temps.

par Enzo Le BouËDec

Projet de thèse en Océan, Atmosphère, Hydrologie

Sous la direction de Chantal Staquet.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de École doctorale terre, univers, environnement (Grenoble) , en partenariat avec Laboratoire des écoulements géophysiques et industriels (Grenoble) (laboratoire) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    Ce projet repose sur une étape initiale d'identification de types de temps météorologiques dans la vallée de Grenoble. Cette identification sera réalisée à partir d'outils statistiques, notamment des outils de classification. Pour chaque type de temps, les principaux champs météorologiques seront modélisés via le modèle numérique communautaire WRF (Weather Research and Forecast) sur une période déterminée à partir de la classification. La validité des champs ainsi déterminés sera attesté par comparaison avec des mesures in-situ de vent et de température dans la vallée de Grenoble. Une analyse détaillée des champs météorologiques obtenus conduira à l'identification de zones de ventilation et de stagnation. L'utilisation de ces champs, combinés aux données d'émissions fournies par l'agence Atmo Auvergne Rhône-Alpes, permettra d'identifier des zones de pollutions critiques en fonction du type de temps.

  • Titre traduit

    Pollution in the Grenoble valley: a weather-type approach


  • Résumé

    This approach relies on identifying the types of weather over the Grenoble valley, from a classification obtained from standard statistical tools. For each weather type, the meteorological fields will be modeled numerically over a few days, which is generally the duration of the weather type. The WRF (Weather Research and Forecast) three-dimensional community model will be used for this purpose. The validity of the meteorological fields thus obtained numerically for each weather type should be evaluated in relation with wind and temperature measurements in the Grenoble valley. A detailed analysis of these fields can then be carried out, involving the identification of "ventilation" zones and of "stagnation" zones within which pollution emissions should be avoided. The computation of the meteorological fields will allow that of the PM concentration field using the emission inventory prepared by the air quality agency of the Auvergne Rhône-Alpes region, which will be implemented in the numerical model WRF. The calculation of these concentration fields will make it possible to estimate the most critical areas from the point of view of air quality, which will depend on the weather type considered and on which effort should be focused in a pollution reduction policy.