Détection systématique des événements transitoires sur les failles continentales et leur rôle dans le cycle sismique

par Manon Dalaison

Projet de thèse en Sciences de la Terre et de l'environnement

Sous la direction de Romain Jolivet et de Eric Calais.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de Sciences de la Terre et de l'environnement et physique de l'Univers Paris , en partenariat avec Laboratoire de Géologie de l'Ecole Normale Supérieure (laboratoire) et de Ecole normale supérieure (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-09-2018 .


  • Résumé

    Avec la densification spatiale et temporelle récente des mesures géodésiques, de nouveaux comportements le long des failles ont pu être détectés. Parmi eux, les événements transitoires asismiques comme les glissements lents ont été identifiés le long de la faille Nord Anatolienne ou de la faille de San Andreas. Ils peuvent accommoder jusqu'à plusieurs centimètres de glissement et donc pourraient contribuer significativement à la relâche des contraintes le long des limites de plaques. Ainsi, les évènements transitoires remettent en question la nature et l'idée même du cycle sismique, en questionnant l'influence de la rhéologie et des contraintes sur la dynamique de glissement des failles. Estimer leur distribution spatiale et temporelle est essentiel pour redéfinir le cycle sismique (s'il y en a un), cartographier la distribution des deformations le long des zones de failles, et comprendre la deformation de la croute le long des limites de plaques en général. Les nouvelles mesures SAR de la mission Sentinel 1 de l'Agence Spatiale Européenne, en conjonction avec les stations GPS, fournissent une opportunité inégalée de detecter et quantifier ces évènements. Cependant, l'exploitation d'une telle opportunité requiert le développement d'outils pour absorber, traiter et miner ce flux de données continu depuis peu.

  • Titre traduit

    Systematic detection of transient events on continental faults and their role in the seismic cycle


  • Résumé

    With the recent spatial and temporal densification of geodetic measurements, new fault behaviours have been detected. Among them, aseismic transient events such as slow slip have been identified along the North Anatolian and the San Andreas faults. They have been shown to accommodate up to several centimetres of slip and thus would significantly contribute to strain release along plate boundaries. In this way, transient events challenge the idea and nature of the seismic cycle, raising fundamental questions on the influence of rheology and stress on the slip behaviour of faults. Assessing their spatial and temporal distribution is of central importance in moving closer towards redefining the seismic cycle (if there is one), mapping the strain distribution along fault zones, and understanding crustal deformation along plate boundaries in general. Newly available SAR measurements from the European Space Agency Sentinel 1 mission, combined with ground GPS stations provide an unequalled opportunity to detect and quantify these events. However, such opportunity comes with a challenge: we need to develop tools to absorb, process and mine this now continuous flow of data.