Sur une vision non-intrusive de la méthode LaTIn-PGD en non-linéaire

par Ronan Scanff

Projet de thèse en Mécanique des solides

Sous la direction de David Néron et de Pierre Ladeveze.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de École doctorale Sciences Mécaniques et Energétiques, Matériaux et Géosciences (Cachan, Val-de-Marne ; 2015-....) , en partenariat avec LMT - Laboratoire de mécanique et de technologie (laboratoire) , Secteur Structures et Systèmes (equipe de recherche) et de École normale supérieure Paris-Saclay (Cachan, Val-de-Marne) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 03-09-2018 .


  • Résumé

    La Proper Generalized Decomposition (PGD) est une méthode de réduction de modèles initiée au LMT et à la base de très nombreux travaux dans des laboratoires internationaux. Aboutissement de 25 années de travail au LMT, la PGD, associée à la méthode LATIN, est maintenant robuste pour la simulation des problèmes non linéaires paramétriques en plasticité et visco-plasticité et elle permet à la fois des gains très importants en termes de temps de calcul, mais aussi la construction d'abaques virtuels précalculés et réutilisables en temps réel pour de nouvelles simulations. Le frein actuel au transfert de ce type d'approches dans l'industrie est son intrusivité. L'objectif de cette thèse est de proposer une nouvelle vision généralisée de l'approche LATIN-PGD, qui soit implantable de manière peu intrusive dans les codes de calcul commerciaux et permette de bénéficier de ses performances dans l'ensemble des situations que ces codes peuvent traiter, dépassant ainsi les possibilités des codes prototypes développés dans les laboratoires. Pour cela, une reformulation en profondeur de la méthode sera nécessaire et devrait permettre à terme de proposer un algorithme général, qui pourra être implanté dans les codes de calcul industriels avec des modifications mineures. Cette nouvelle version sera implantée dans le code de calcul SAMCEF, de l'éditeur SIEMENS, avec qui ce travail sera réalisé.

  • Titre traduit

    On a non intrusive vision of the LaTIn-PGD method in the nonlinear context


  • Résumé

    The Proper Generalized Decomposition (PGD) is a model reduction method initiated in LMT and at the base of numerous studies in international laboratories. Result of 25 years of work in LMT, PGD associated with LATIN method is now robust for the simulation of parametric nonlinear problems in plasticity and visco-plasticity and enables both very important gains in terms of computing time, But also the construction of virtual charts precalculated and reusable in real time for new simulations. The current obstacle to the transfer of this type of approach in the industry is its intrusiveness. The aim of this thesis is to propose a new generalized view of the LATIN-PGD approach, which can be implemented weakly-intrusively in commercial computing codes and allows its performance to be used in all the situations that these codes can handle, far exceeding the possibilities of prototype codes developed in laboratories. To do this, an in-depth reformulation of the method will be necessary and should allow to propose a general algorithm, which can be implemented in the industrial calculation codes with minor modifications. This new version will be implemented in the calculation code SAMCEF by SIEMENS, with whom this work will be done.